/news/health
Navigation

Des employés du CHUS-Fleurimont accompagnent des patients à l'extérieur pour fumer

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE | Fumer à l'extérieur d'un hôpital accompagné de personnel médical, est-ce justifié? 

TVA Nouvelles a appris qu'il est permis aux patients hospitalisés de sortir griller une cigarette lorsqu'ils sont escortés d'employés. Notre équipe a été témoin de plusieurs cas au CHUS-Fleurimont, à Sherbrooke. 

Le 15 novembre dernier, un patient sur civière escorté par deux employés a été aperçu à l'extérieur en train de fumer. Un drap a été placé au-dessus de lui pour éviter qu'il ne reçoive de la pluie au visage. 

Lors de nos passages récents cette semaine, le même patient a été vu. Plusieurs personnes rencontrées au même moment ont été surprises d'apprendre que la procédure était cautionnée par la direction du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l'Estrie. 

«Selon les conditions des patients, s'ils ne peuvent se déplacer par eux-mêmes et en dernier recours on peut les amener à l'extérieur. Il en va du droit des patients», a déclaré Martin Bouchard, directeur adjoint des services cliniques. 

Si la direction accepte que des employés volontaires accompagnent les fumeurs à l'extérieur, un autre débat risque de surgir. 

D'ici 2022, l'imposant site hospitalier deviendra complètement exempt de fumer à l'extérieur.