/investigations
Navigation

Piratage de cellulaires: «Ça ne me surprendrait pas qu’il ait fait ça pour s’amuser!»

Coup d'oeil sur cet article

Le suspect de 45 ans, Pascal Desgagnés, est décrit comme un maître de l’informatique par un de ses anciens collègues qu’il a côtoyé comme consultant chez Desjardins, il y a quelques années.   

«C’est un génie! Il avait tellement personnalisé [les programmes] avec des techniques sophistiquées qu’après son départ, ce n’était plus supportable. Il a fallu faire un audit du système, lance le spécialiste en informatique, qui préfère pour le moment préserver son anonymat. Il avait joué dans des bases de données interdites, brisant ainsi le sceau de garantie.»        

  • Notre journaliste Félix Séguin était à QUB radio pour en parler :   

Chez Desjardins  

L’homme connaissait le suspect, un programmeur informatique, depuis environ quatre ans.      

Ils ont travaillé ensemble à deux reprises au sein de différentes compagnies, dont Desjardins.      

Il souligne que Desgagnés est un père de famille low profile, qui n’aurait pas besoin d’argent.      

«Il a plein d’argent, ce gars-là. Il faisait plus de 100 $ de l’heure quand il était consultant chez Desjardins», dit-il.      

Desgagnés aurait utilisé les informations de dizaines de personnalités publiques pour une utilisation personnelle seulement, selon la police de Longueuil.      

Aucune des victimes n’aurait subi de dommages financiers. On ne connaît pas encore le motif du suspect.      

Défi technologique  

«Ça ne me surprendrait pas qu’il ait fait tout ça juste pour s’amuser», avance son ancien collègue.      

«Ces gars-là [les programmeurs] tripent pour voir jusqu’où ils peuvent pousser ça. Ce n’est pas malicieux, il n’y a pas d’intention criminelle. C’est plus un défi technologique, personnel», poursuit-il, soutenant qu’il s’agit de son opinion seulement.      

Il dit n’avoir jamais entendu Desgagnés manifester la volonté d’agir ainsi devant d’autres collègues de l’époque.      

«C’est un nerd qui fait ça dans son sous-sol, comme on dit», conclut-il.      

Si vous avez de l’information sur cette affaire contactez Félix Séguin en toute confidentialité: felix.seguin@protonmail.com et 514-618-6784 (cellulaire, Signal).