/sports/hockey/remparts
Navigation

Pas de chance pour les Remparts

L’équipe de Patrick Roy se fait compter un but en fin de 3e période et s’incline 4-3 contre les Cataractes

Remparts
Photo courtoisie Cataractes de Shawinigan, Jean Levasseur Le défenseur Colton O’Brien (68) libère la vue du gardien Emerik Despatie en repoussant Xavier Bourgault (98).

Coup d'oeil sur cet article

SHAWINIGAN  |  Les Remparts de Québec auraient mérité un meilleur sort vendredi à Shawinigan, mais ils se sont inclinés par la marque de 4-3 devant les Cataractes.

Un but de Xavier Bourgault avec 88 secondes au match a tranché le débat. L’attaquant a trompé la vigilance d’Emerik Despatie d’un tir vif des poignets.

Avec un pointage égal de 3-3 après 40 minutes même si les locaux avaient largement dominé, les Remparts ont eu le meilleur sur les Cataractes en troisième période, mais ils n’ont pas été en mesure de s’inscrire à la marque.

«Je n’ai pas aimé nos 40 premières minutes, mais on a mieux joué en 3e et mieux compétitionné, a mentionné l’entraîneur-chef Patrick Roy. Avec les changements des derniers jours et ceux qui s’en viennent, les joueurs étaient ébranlés. Avec les médias sociaux, il n’y a plus rien de secret, mais ce n’est pas une excuse. Nous sommes meilleurs qu’on pense, mais les gars n’y croient pas assez. Nos jeunes jouent bien et Nathan Gaucher fait de mieux en mieux.»

Roy s’attend toutefois à une meilleure prestation de ses arrières. «Nos défenseurs ne jouent pas à la hauteur de nos attentes, a-t-il déploré. C’est un de nos gros problèmes. Ce n’est pas le type de hockey que je souhaite voir de nos défenseurs. On a parfois l’impression qu’ils ont les pieds dans le ciment.»

Le 2e but a été le reflet des propos de Roy. Un défenseur a été pris en défaut à la ligne bleue, ce qui a provoqué à un surnombre et mené au but d’Olivier Nadeau.

Retour en force

Dominés au cours des 15 premières minutes du second engagement et tirant de l’arrière 3-1, les Remparts ont profité d’un doublé de Nathan Gaucher pour créer l’égalité. La recrue de 16 ans a d’abord profité d’un rebond chanceux sur un tir de la pointe de Romain Rodzinski pour réduire l’écart.

Dans l’esprit des Fêtes, le gardien Antoine Coulombe a fait un cadeau à Gaucher pour son 2e de la rencontre alors qu’il a été déjoué d’un tir d’un angle quasi impossible, du coin de la patinoire. 

Deux buts en moins de quatre minutes qui permettaient aux Remparts de retraiter au vestiaire à égalité 3-3 malgré une domination de 30-12 des Cataractes au chapitre des tirs au but.

Malgré un désavantage de 14-5 dans les tirs au but, les Remparts ont connu une bonne première période. Avec son 13e de la saison, la recrue James Malatesta a ouvert la marque pour les visiteurs.

En avantage numérique, les Cataractes ont créé l’égalité par l’entremise de Kirill Nizhnikov.

En bref

Avec son 18e filet de la saison en 2e période, Xavier Bourgault a maintenant touché la cible lors des neuf dernières parties des Cats à domicile. Le record d’équipe est de 16 et appartient à Mike Milton. Bourgault occupe le 3e rang dans l’histoire de l’équipe à égalité avec quatre autres joueurs... Les Cataractes étaient privés des vétérans Valentin Nussbaumer et Vasily Ponomarev... Les arrières Félix-Olivier Chouinard et Gabriel Belley-Pelletier n’étaient pas en uniforme. Le premier prendra la direction de Shawinigan et le second aboutira à Québec, dimanche, à l’ouverture de la période des transactions... Ancien porte-couleurs des Remparts, l’attaquant Mikaël Robidoux renouera avec le  jeu, samedi, alors que les Cataractes accueilleront le Phoenix de Sherbrooke après avoir purgé une suspension de dix parties pour une mise en échec dangereuse à l’endroit d’Antoine Leblanc, de l’Océanic de Rimouski. Il s’agissait de sa 9e suspension en cinq ans.

3
4
Première période
1-Qué: James Malatesta (13) (Sans aide) 3:22 2-Sha: Kirill Nizhnikov (5) (Pépin, Bourque) AN-4:51
Punitions: Schives (Qué) 3:41, Nizhnikov (Sha) 5:35, Caron (Qué) 15:32.
Deuxième période
3-Sha: Olivier Nadeau (5) (Bourque, Hinds) 4:38 4-Sha: Xavier Bourgault (18) (Beaudoin, Cormier) 5:29 5-Qué: Nathan Gaucher (3) (Caron, Rodzinski) 15:31 6-Qué: Nathan Gaucher (4) (Truchon, St-Laurent) 19:01
Punitions: Coxhead (Qué) 1:22, Bourque (Sha) 1:22, Nizhnikov (Sha) 6:08, Gaucher (Qué) 12:59, St-Laurent (Qué) 16:33.
Troisième période
7-Sha: Xavier Bourgault (19) (Sans aide) 18:32
Punitions: Aucune punition.
Tirs au but
Québec 5 - 7 - 9 - 21 Shawinigan 14 - 16 - 10 - 40
Gardiens:
Qué: Emerik Despatie (P, 4-3-0) Sha: Antoine Coulombe (G, 15-6-0)
Avantages numériques:
Qué: 0 en 2, Sha: 1 en 4
Arbitres:
Pascal St-Jacques, Jonathan Alarie
Juges de lignes:
Daniel Béchard, Félix Sigouin
ASSISTANCE:
3 541

Grosse 2e saison pour Mavrik Bourque

Deuxième joueur le plus productif parmi les espoirs de la LHJMQ en prévision du repêchage de la LNH derrière Alexis Lafrenière, l’attaquant Mavrik Bourque connaît une excellente deuxième saison.

Avec 44 points au compteur, seulement dix de moins que l’an dernier en 64 parties, Bourque a notamment connu une séquence de 16 rencontres consécutives avec au moins un point. Il a marqué 11 buts et réalisé 19 passes au cours de cette séquence qui s’est terminée le 6 décembre face à l’Armada de Blainville-Boisbriand.

Le Bureau central de la LNH l’a identifié comme un espoir qui pourrait sortir en 2e ou 3e ronde en juin prochain.

« J’ai été utilisé dans toutes les situations l’an dernier à 16 ans et cette expérience est payante cette année, a mentionné Bourque pour expliquer ses succès. C’est rare qu’un joueur de 16 ans obtienne un temps de glace aussi élevé. Je me suis bien préparé pendant la saison morte et mes attentes étaient élevées. »

Bourque n’a pas connu le départ souhaité, mais il a rapidement corrigé le tir. « Parce que c’est mon année de repêchage, je me mettais trop de pression en début de saison, a avoué celui qui occupait le 7e rang des pointeurs du circuit avant les parties de vendredi. Daniel (Renaud) est un bon communicateur et il m’a ramené à l’ordre. J’y vais maintenant un match à la fois, tout en respectant l’éthique de travail de l’équipe. »

Renaud est élogieux à l’endroit de son surdoué. « Depuis que je suis dans le hockey, Mavrik est le joueur avec le plus grand “IQ” avec qui j’ai travaillé, a affirmé le pilote des Cataractes. Personne ne possède sa vision. Il a toujours 2, 3 ou 4 secondes d’avance. C’est comme s’il voyait le jeu perché dans les gradins avec une caméra. En plus de sa vision, il possède un désir exceptionnel de compétitionner. Il veut faire la différence à chaque présence sur la glace. C’est un jeune qui est travaillant et qui possède de bonnes valeurs. »

Progression

Si Bourque connaît une belle progression, il en va de même pour les Cats qui n’avaient signé que 14 victoires l’an dernier. Avant d’affronter les Remparts, ils avaient déjà engrangé 17 gains.

« Je croyais possible de connaître une aussi bonne progression, assure Renaud. Dans les séries l’an dernier contre Rouyn-Noranda, nous avons bâti quelque chose de spécial. On a chauffé la meilleure équipe au pays. Notre noyau a joué un rôle important l’an dernier et cette expérience paye cette année, même si nous sommes encore l’équipe la plus jeune du circuit. »