/news/currentevents
Navigation

Piratage Informatique: des génies qui font peur

Sans surveillance, les experts en informatique malintentionnés peuvent faire des ravages

Pascal Desgagnés a comparu jeudi au palais de justice de Québec pour faire face à de multiples accusations dont vol et fraude à l’identité.
photo jean-françois desgagnés Pascal Desgagnés a comparu jeudi au palais de justice de Québec pour faire face à de multiples accusations dont vol et fraude à l’identité.

Coup d'oeil sur cet article

Les maîtres de l’informatique comme Pascal Desgagnés, qui sont « dangereux » pour les organisations selon certains experts, continueront de nuire à la vie privée des citoyens et des vedettes qui protègent mal leurs informations sensibles.   

« Les victimes, comme la majorité du monde, ont de mauvais mots de passe et ils n’ont pas un deuxième facteur d’authentification », assure le créateur du Hackfest et expert reconnu en sécurité informatique, Patrick Mathieu.   

Pour le moment, la méthode précise utilisée par Desgagnés pour pirater les cellulaires des personnalités comme Véronique Cloutier reste nébuleuse.   

Cependant, tout porte à croire qu’il s’agit d’une fuite de photos similaire à celle vécue par des vedettes américaines en 2014, de type « fappening ».   

Il s’agit d’un pirate qui trouve facilement les mots de passe des iCloud des vedettes. « Ils ont ensuite accès à la sauvegarde de leurs cellulaires », explique M. Mathieu.    

Organisations à risque  

De son côté, le président du Groupe Vigiteck, une firme en informatique judiciaire, estime que les individus considérés comme des génies de l’informatique comme Desgagnés peuvent être dangereux pour toutes organisations privées et gouvernementales.   

« Ces gens ont des expertises de niche et ils sont en demande. Ils font leur travail et si le gestionnaire n’est pas alerte, il peut avoir de lourds impacts », prévient Paul Laurier, également ex-policier à la Sûreté du Québec.   

Selon l’expert, les entreprises et les ministères ne supervisent pas assez l’évolution du travail de leurs informaticiens. Il estime que l’incident avec Pascal Desgagnés n’est que « la pointe de l’iceberg ».   

« Je fais des dossiers dans le privé et 80 % du temps l’entreprise et l’informaticien règlent à l’amiable. De cette manière, il peut aller travailler ailleurs. Il n’est pas le seul. Il y en a d’autres », assure-t-il.   

Le PDG d’EVA-Technologies, une firme en cybersécurité, est également d’avis que les entreprises n’encadrent pas assez leurs experts.   

« Les informaticiens ont souvent des droits plus élevés que la moyenne au sein d’une organisation. C’est certain qu’il y a un risque plus élevé s’il n’y a pas une bonne supervision », souligne Éric Parent.   

Desjardins, victime  

Le Mouvement Desjardins est un bel exemple où l’organisation n’a peut-être pas suivi d’assez près Pascal Desgagnés.   

Selon notre Bureau d’enquête, il a ruiné un logiciel de gestion de projets et fait perdre des milliers de dollars à la coopérative.   

À partir d’un logiciel Microsoft, il devait créer un outil personnalisé selon les besoins de la coopérative financière.     

Or, il a tellement modifié l’outil de gestion pour répondre au besoin du client, qu’une fois parti, plus personne ne pouvait entretenir le logiciel chez Desjardins.   

Il avait ajouté des « bouts de code », il a « joué dans les bases de données du produit » même s’il n’en avait pas l’autorisation.   

En raison de son improvisation, Desjardins a dû faire table rase du projet. Précisons que cet incident n’a pas de lien avec la fuite de données.    

« Pas gérable »  

Ce n’était « pas gérable », nous a confirmé une source bien au fait du dossier. Pourtant, Desjardins y avait injecté plusieurs centaines de milliers de dollars.   

Par ailleurs, après avoir réalisé une enquête interne, Revenu Québec a assuré hier qu’aucune donnée n’a été compromise dans le cadre de son contrat avec Pascal Desgagnés.   

Le suspect agissait comme consultant au fisc depuis deux ans pour la firme R3D Conseil.    

Il travaillait comme « pigiste » pour R3D Conseil depuis 2015.   

Les trois victimes identifiées  

Seulement trois des 32 victimes alléguées de Pascal Desgagnés sont connues jusqu’ici.   

Véronique Cloutier  

Pascal Desgagnés a comparu jeudi au palais de justice de Québec pour faire face à de multiples accusations dont vol et fraude à l’identité.
Photo Stevens LeBlanc
  • Animatrice      

Jessica Harnois  

Pascal Desgagnés a comparu jeudi au palais de justice de Québec pour faire face à de multiples accusations dont vol et fraude à l’identité.
Photo Pierre-Paul Poulin
  • Sommelière      

Martine Forget  

Pascal Desgagnés a comparu jeudi au palais de justice de Québec pour faire face à de multiples accusations dont vol et fraude à l’identité.
Photo Ghyslain Lavoie
  • Mannequin et épouse du gardien des Red Wings Jonathan Bernier      

Les initiales des 29 autres   

  • A.N.  
  • J. M-T.  
  • F.B.  
  • J.M.  
  • C.M.  
  • J.R.  
  • M.C.  
  • L.M.  
  • A.G.  
  • K.K.  
  • I.V.  
  • E.F.  
  • C.P.  
  • K.R.  
  • A.B.  
  • M.B.  
  • E.F.  
  • A.L.  
  • G.O.C.  
  • M.-P.D.  
  • M.-M.B.  
  • A.A.  
  • B.C.-M.  
  • B.H.  
  • C.L.  
  • F.S.  
  • K.T.  
  • M.-O.P.  
  • N.G.-V.