/news/politics
Navigation

Taxe des géants du web: Trudeau attendra le rapport de l’OCDE

Taxe des géants du web: Trudeau attendra le rapport de l’OCDE
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Canada compte toujours taxer les géants du numérique, mais attendra finalement qu’une décision soit prise à l’OCDE avant d’agir, a dit vendredi le premier ministre Justin Trudeau à la chaîne Radio-Canada.  

• À lire aussi: Ottawa dévoilera sa mise à jour économique lundi

Cette déclaration marque un recul par rapport à l’engagement que le premier ministre avait pris pendant sa campagne électorale d’imposer une taxe de 3% sur les géants du web, les GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple), à partir du 1er avril.  

« On va attendre le rapport cet été » de l’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE), a déclaré M. Trudeau dans un entretien à la chaîne publique.  

« On s’était engagés à le faire pendant la campagne électorale, on va le faire. Pour le timing, on est en train de réfléchir », a-t-il ajouté.  

« On veut être alignés avec l’OCDE », a précisé M. Trudeau, alors que son ministre du Patrimoine canadien (Culture), Steven Guilbeault, déclarait lundi vouloir agir « très rapidement » dans ce dossier.  

« On ne veut pas nécessairement s’avancer trop loin, trop rapidement, comme la France a un peu fait », s’est défendu M. Trudeau.  

« On va le faire de façon responsable », a-t-il conclu.  

Début décembre, l’administration Trump a menacé de surtaxer « jusqu’à 100% » l’équivalent de 2,4 milliards de dollars de produits français en réponse à l’instauration l’été dernier en France d’une taxe sur les géants du numérique.  

Cette taxe « Gafa » crée une imposition sur le chiffre d’affaires des grandes entreprises et non sur leur bénéfice, souvent consolidé dans des pays à très faible fiscalité comme l’Irlande ou le Luxembourg.