/travel/destinations/autres
Navigation

Île de Jersey: les méconnues îles de la Manche

Avec cette batterie antiaérienne Flak, les soldats allemands avaient la paix.
Photo courtoisie, Gilles Proulx Avec cette batterie antiaérienne Flak, les soldats allemands avaient la paix.

Coup d'oeil sur cet article

À environ une heure de bateau de Saint-Malo dans la Manche, cette île britannique qui baigne dans les eaux françaises est peu connue. Les férus de littérature savent peut-être que Victor Hugo s’est réfugié sur l’île anglo-normande voisine, dite de Guernesey, lorsque Napoléon III l’a exilé.

Daté du 13e siècle, le château de Mont-Orgueil était réputé imprenable… jusqu’à l’utilisation de la poudre à canon.
Photo courtoisie, Gilles Proulx
Daté du 13e siècle, le château de Mont-Orgueil était réputé imprenable… jusqu’à l’utilisation de la poudre à canon.

 

Pendant la Deuxième Guerre mondiale, les Allemands se sont emparés de l’île de Jersey pour verrouiller la voie maritime et empêcher que les résistants français communiquent avec l’Angleterre. À l’abri du tonnerre de la guerre, les envahisseurs découvraient un lieu parfaitement propice pour demeurer en paix au milieu du conflit. C’était une récompense que de venir ici : loin du danger.

Les Allemands, qui ont occupé l’île, ont coiffé le château de Mont-Orgueil de quelques bunkers !
Photo courtoisie, Gilles Proulx
Les Allemands, qui ont occupé l’île, ont coiffé le château de Mont-Orgueil de quelques bunkers !

Un immense château fort trônait déjà là ! Quelques bunkers rajoutés ici et là, et bien sûr quelques pièces d’artillerie lourde antiaériennes appelées Flak, et le tour était joué ! L’occupant pouvait dormir sur ses deux oreilles.

J’ai longtemps confondu les îles de Jersey et Guernesey, qui partagent le statut particulier dit de « baillage ». Ainsi, elles relèvent de la Couronne britannique sans faire partie du Royaume-Uni. Cette étrange situation dure depuis pas moins de huit siècles !

Le village portuaire en contrebas du château de Mont-Orgueil rappelle la côte de la Bretagne.
Photo courtoisie, Gilles Proulx
Le village portuaire en contrebas du château de Mont-Orgueil rappelle la côte de la Bretagne.

Ces « îles de la Manche » ne font pas partie de l’Europe, mais y sont associées. Plus impressionnant : même s’ils ne sont, sur l’île de Jersey, que 100 000, ils ont leur propre monnaie. Parlant d’argent, ces îles sont réputées des paradis fiscaux. (Si vous connaissez quelqu’un qui se rend fréquemment là-bas en voyage d’affaires, posez-vous des questions !)