/sports/others
Navigation

Ivanie Blondin gagne à être connue

Ivanie Blondin
PHOTO AFP Ivanie Blondin

Coup d'oeil sur cet article

La patineuse de vitesse Ivanie Blondin fait sans doute partie des plus grandes athlètes canadiennes, tous sports confondus, et une séquence exceptionnelle tend à le démontrer. 

Ajoutant une médaille d’or au 3000 mètres samedi à Nagano, l'athlète originaire d'Ottawa poursuit son oeuvre. 

Blondin s'est maintenant avérée imbattable depuis cinq courses sur le circuit de la Coupe du monde de longue piste, elle qui a remporté la médaille d'or dans chacune des épreuves qu'elle a disputées au cours des deux dernières étapes. 

 

«J'ai du succès en ce moment parce que j'affiche de la constance, je crois en moi et j'ai confiance que le succès va être au rendez-vous, a indiqué Blondin, par voie de communiqué. J'ai discuté avec mon entraîneur Remmelt (Eldering), vendredi, on a regardé les temps par tour et il m'a dit qu'il me croyait capable de réussir; ça m'a donné la confiance dont j'avais besoin.» 

Blondin, 29 ans, a signé ses cinq victoires dans cinq épreuves différentes: le 5000m, le 1500m, la poursuite par équipes, le départ en groupe et le 3000m. 

«C'est important de garder la tête froide et de continuer à avoir du plaisir», a-t-elle ajouté. 

Aux Jeux olympiques de Pyeongchang, en 2018, Blondin avait terminé sixième au 3000 mètres, cinquième au 5000 mètres et quatrième à la poursuite par équipes. Évidemment, elle aurait préféré obtenir au moins une médaille, mais son exploit était loin d’être banal. Pas suffisamment, semble-t-il, pour augmenter sa notoriété. 

Accompagnée par Weidemann 

Samedi, Blondin a affiché un chrono de 4:00,243, ce qui lui a valu d'établir un nouveau record de piste au M-Wave arena. Isabelle Weidemann, elle aussi d'Ottawa, a patiné dans la dernière paire de patineuses du 3000m en compagnie de la Tchèque Martina Sáblíková, la détentrice du record du monde, et elle a mis la main sur la médaille de bronze. C'est la troisième fois cette saison que les deux Canadiennes ont abouti sur le podium ensemble dans une épreuve individuelle. 

En poursuite par équipes chez les hommes, Ted-Jan Bloemen, Jordan Belchos et Tyson Langelaar ont complété l'épreuve en 3:44,876 pour ainsi rafler le bronze derrière les équipes de la Russie et du Japon.