/opinion/blogs/columnists
Navigation

Les mots dits du samedi

Coup d'oeil sur cet article

Insupportable 

1- Peut-on dire « une session d’entraînement » ? Non, c’est une forme fautive empruntée à l’anglais. En français, le mot session est principalement réservé à des périodes de l’année au cours desquelles se tiennent des assemblées (session parlementaire), à des périodes scolaires ou d’examens (session d’automne), etc. La formule correcte est « séance d’entraînement ». Nicolas s’entraîne et, entre chaque exercice, il se repose « un petit 10 minutes ». Erreur ! Un article au singulier ne se marie pas à un nom au pluriel. On ne se repose pas un petit 10 minutes, mais on se repose 10 petites minutes.  

2- Nous supportons notre fille ou nous soutenons notre fille ? Réponse : nous soutenons notre fille (à moins qu’elle soit insupportable). Autrement dit, nous l’aidons ou nous lui apportons notre soutien. Supporter une personne veut dire que nous tolérons tout juste sa présence, que nous l’endurons. Si nous ne la supportons plus, cela signifie que nous ne pouvons plus l’endurer, qu’elle nous énerve au plus haut point. Supporter un candidat et supporter un projet (au sens de le financer) sont aussi des formes condamnables. Dans ces expressions, on remplacera le verbe « supporter » par « appuyer » (un candidat) et « financer » (un projet).  

La langue et le nombril 

« Les Français prononcent le l dans “sourcil”, “nombril”... alors que les Québécois ne le prononcent pas », remarque Jacques Carl M. Une lectrice, H. Duval, faisait la même constatation il y a quelque temps. « Qui a raison ? » demande Jacques Carl M. La réponse facile ? Tout le monde et personne. Bien que... C’est la règle au Québec et dans l’ensemble du Canada français de taire le l final des termes baril, sourcil, persil, nombril, par exemple, prononcé avec assurance par la majorité des Français.  

Certaines régions du centre de l’Hexagone échapperaient à... ce tout léger travers de langue. Voilà, c’est dit : un tout petit travers de langue. C’est que la méthode québécoise a l’avantage de s’appuyer sur l’avis de nombreux ouvrages comme le Dictionnaire des difficultés de la langue française (Larousse) : baril (se prononce bar-i) ; persil (se prononce per-si) ; sourcil (se prononce sour-ci). Cela n’empêche pas la majorité des Suisses francophones de faire entendre, comme la plupart des Français, la consonne finale l. Et les Belges parlant français, de faire, semble-t-il, comme les Québécois et les francophones d’ailleurs au pays. Ainsi va la langue, ainsi vont les sourcils (sour-ci), le nombril (nombr-i), le persil (per-si) les barils (ba-ri) et les fusils (fu-si).  

Quelle est la bonne formule ? 

1. Pour nos vacances, nous choisirons une belle hôtel ou un bel hôtel. ?  

2. Jusqu’à temps que ou jusqu’à tant que ? 

Les lettres mêlées 

ÉEAIMNCDS 

Définition : Propos vrai qui peut nuire à quelqu’un. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réponses 

Quelle est la bonne formule ? 1- Nous choisirons un bel hôtel.
2- Jusqu’à tant que. Les lettres mêlées : MÉDISANCE