/sports/hockey
Navigation

Enquête interne: la tourmente frappe les Olympiques

Coup d'oeil sur cet article

Les Olympiques de Gatineau traversent une grosse tempête, à un point tel que leurs actionnaires tiendront une rencontre extraordinaire du conseil d’administration, mardi, au moment où une enquête interne est en cours. 

C’est ce qu’a indiqué, dimanche, le président de C.A., Martin Lacasse, par voie de communiqué aux médias. L’information fait suite à la diffusion d’un texte du quotidien Le Droit, qui a évoqué pendant le week-end une mésentente entre le directeur des opérations hockey, Alain Sear, et une partie du groupe d’actionnaires dont il fait partie. 

Occupant l’avant-dernier rang du classement général de la LHJMQ avec une fiche de 7-23-3, bonne pour 17 points, la formation gatinoise peine à attirer des partisans au Centre Robert-Guertin cette saison, où une foule de 1571 spectateurs a été annoncée samedi pour le duel face aux Voltigeurs de Drummondville. 

Aussi, certains contestataires du travail de Sear en ont assez des performances médiocres des Olympiques, d’après la même source. 

«Nous sommes tannés de vivre tout le négatif qui accompagne l’équipe. Ça n’a pas rapport au hockey. Tant qu’il va être autour de l’équipe, il existera toujours un climat négatif. Nous voulons que notre club redevienne un club normal. Nous voulons revoir 2000-3000 spectateurs à nos matchs, a déclaré l’un des actionnaires concernés au Droit. Pas pour l’argent. Pour le spectacle. Pour les jeunes. Ils n’ont aucune motivation de jouer devant une maigre foule.» 

Quelques journalistes présents au duel de mercredi, face à l’Armada de Blainville-Boisbriand, ont d’ailleurs diffusé sur les réseaux sociaux des photos montrant les estrades pratiquement vides de l’aréna gatinois au début de la partie. 

Les Olympiques doivent renouer avec l’action le 28 décembre à l’occasion de la visite du Phœnix de Sherbrooke.