/finance/business
Navigation

Desjardins et le Fonds FTQ veulent sauver le Groupe Capitales Médias

Un financement de 21 M$ a été trouvé pour sauver les six quotidiens de la faillite

Coup d'oeil sur cet article

Les coopératives de travailleurs qui veulent relancer les six journaux du Groupe Capitales Médias (GCM) ont trouvé leur financement de 21 millions $. Le Mouvement Desjardins et le Fonds de solidarité FTQ font partie du sauvetage, selon des conditions financières toutefois strictes.  

« C’est un petit miracle », a indiqué hier le syndic Christian Bourque de la firme PricewaterhouseCoopers (PwC) lors du vote des créanciers de l’entreprise à Québec.  

Les créanciers ont voté à 99 % pour le plan de relance des coopératives.  

Le syndic devrait se présenter en Cour supérieure du Québec demain pour présenter un plan d’arrangement avec les créanciers.  

Pour relancer les six journaux du groupe de presse, les coopératives de travailleurs auraient réussi à trouver l’argent nécessaire (21 millions $), a confirmé le syndic.   

« Nous avons reçu les lettres d’intention », a affirmé M. Bourque.  

« Des offres conditionnelles ont été acheminées, par divers partenaires nous incluant, aux coopératives engagées dans la relance du GCM », a fait savoir hier un porte-parole de Desjardins, Richard Lacasse.  

Le Fonds de solidarité FTQ a également signifié son intention de participer à l’aventure.   

« Le Fonds de solidarité FTQ a transmis une offre à la coopérative impliquée dans la relance des journaux de GCM », a précisé son porte-parole, Patrick McQuilken.  

Nouveau plan d’affaires  

Desjardins, qui avait dit non au plan de relance à titre d’investisseur, a décidé de changer son fusil d’épaule après avoir reçu un nouveau plan d’affaires des coopératives.  

L’investissement de Desjardins serait conditionnel à une participation d’Investissement Québec dans le nouveau groupe de presse. La participation d’IQ sera à l’ordre du jour du Conseil des ministres demain à Québec.  

Un processus de vérification comptable resterait à être effectué pour obtenir un investissement de la part de Desjardins.  

Des discussions auraient eu lieu avec le gouvernement du Québec jusqu’à tard vendredi soir avant que le Mouvement Desjardins décide de faire partie des investisseurs du futur groupe de presse.   

Selon le syndic, le nouveau groupe de presse devrait ainsi voir le jour au cours du mois de janvier 2020.   

GROUPE CAPITALES MÉDIAS   

  • Six quotidiens : Le Soleil, Le Quotidien, Le Nouvelliste, Le Droit, La Tribune et La Voix de l’Est  
  • Passifs radiés : 65 millions $  
  • Nombre d’employés : plus de 350  
  • Investisseurs futurs : Desjardins, Fonds FTQ, Investissement Québec, Fondaction CSN, Chantier de l’économie sociale, les employés    

   

  • ÉCOUTEZ l'entrevue avec Mylène Moisan, chroniqueuse au journal Le Soleil sur QUB radio :   

Les retraités de GCM se tournent vers les tribunaux  

Un groupe de retraités des journaux de GCM n’a pas l’intention de lâcher prise, au contraire. Ce groupe entend contester demain en Cour supérieure à Québec certaines dispositions du plan d’arrangement avec les créanciers. Le cabinet d’avocats Gauthier Bédard de Chicoutimi a accepté de les représenter.  

Ce groupe de retraités a également l’intention de poursuivre devant les tribunaux la Confédération des syndicats nationaux (CSN) pour avoir favorisé la réalisation des coopératives de travailleurs à leur détriment. Ils soutiennent avoir été « traités injustement et de façon discriminatoire » par la CSN.  

Rappelons que les retraités des journaux de GCM ne décolèrent toujours pas contre Power Corporation. Ils se sentent trahis alors que leurs fonds de retraite se retrouvent avec un déficit actuariel de 65 millions $.