/sports/fighting
Navigation

L’entraîneur d’Adonis Stevenson se joint au camp de Tyson Fury

Coup d'oeil sur cet article

SugarHill Steward, entraîneur d’Adonis Stevenson, a intégré l’équipe d’entraînement de Tyson Fury. 

Le boxeur britannique l’a annoncé dimanche, le même jour où il s’est séparé de l’entraîneur Ben Davison. 

Mieux connu sous le nom de Javan «Sugar» Hill, l’entraîneur, qui est le neveu de la défunte légende Emanuel Steward, embarque dans le train de Fury à deux mois de son combat de championnat des poids lourds du World Boxing Council (WBC) contre Deontay Wilder, le 22 février prochain à Las Vegas. 

«On ramène la vieille équipe», a écrit Fury sur les réseaux sociaux, en mentionnant SugarHill Steward. 

Wilder revient d’un triomphe contre le Cubain Luis Ortiz. L’Américain a défendu avec succès sa ceinture du WBC pour la 10e fois de suite à Vegas en novembre. 

Fury avait arraché un verdict nul à Wilder au Staples Center de Los Angeles il y a un peu plus d’un an et n’avait donc pas pu enlever le titre au champion. 

Il y a près de 10 ans, Fury avait travaillé avec SugarHill Steward au Kronk Gym de Detroit, le gymnase de Steward, l’oncle, mort en 2012. 

SugarHill Steward était dans le coin d’Adonis Stevenson quand le Québécois a été terrassé par l’Ukrainien Oleksandr Gvozdyk au 11e round au Centre Vidéotron, le 1er décembre 2018.  

Stevenson, champion WBC des poids mi-lourds pendant 10 combats sous l’égide de Steward jusqu’à ce revers, avait été hospitalisé. «Superman» ne s’est plus battu depuis.