/finance/business
Navigation

Autocars: Prevost obtient le plus gros contrat de son histoire

Prevost a vendu 307 autocars X3-45 à la Metropolitan Transportation Authority (MTA) de l’État de New York. L’autocar en blanc et aux couleurs de la MTA.
Photos courtoisie Prevost a vendu 307 autocars X3-45 à la Metropolitan Transportation Authority (MTA) de l’État de New York. L’autocar en blanc et aux couleurs de la MTA.

Coup d'oeil sur cet article

Prevost a annoncé jeudi matin avoir obtenu un contrat de 260 millions de dollars, le plus gros de son histoire, pour la fabrication de 307 autocars pour la Metropolitan Transportation Authority (MTA) de l’État de New York.   

Les véhicules devront être livrés entre 2020 et 2022. Le contrat contient aussi une option pour la livraison de 23 autres autocars, ce qui porterait le total à 330.   

«À la fin de ce contrat, il y aura plus de 720 véhicules Prevost dans les rues de New York», a fièrement précisé François Tremblay, vice-président et directeur général de l’entreprise. Il a ajouté que la MTA est le plus gros réseau de transport en commun en Amérique du Nord.    

L’entente dépasse en valeur celle qui avait été conclue en 2017 avec Greyhound et qui se terminera en 2020 avec la livraison d’un 360e autocar.   

Impact sur l’emploi  

Une vingtaine d’emplois seront créés à l’usine de Sainte-Claire, dans Bellechasse, notamment à l’administration, et 25 à celle de Plattsburgh, aux États-Unis. À cet endroit, Prevost partage les installations avec Nova Bus, les deux étant des divisions du groupe Volvo. 

Des dignitaires et employés de Prevost lors de la conférence de presse au centre de service de l’entreprise à Lévis.
Photo Martin Lavoie
Des dignitaires et employés de Prevost lors de la conférence de presse au centre de service de l’entreprise à Lévis.

En novembre, Prevost avait annoncé la mise à pied de 60 employés à son usine de Sainte-Claire. La mesure entrera en vigueur en février. 

«Nous travaillons toujours pour obtenir de nouveaux contrats et nous espérons pouvoir réduire le nombre de mises à pied», mentionne Emmanuelle Toussaint, vice-présidente aux affaires publiques de l’entreprise.

La production des autocars destinés à la MTA débutera en août et devrait entraîner le rappel de certains employés.

Dans la région de Québec, Prevost emploie près de 1000 personnes à son usine de Sainte-Claire où se trouve aussi le bureau-chef. Une soixantaine de personnes travaillent au centre de service de Lévis et 110 au centre de distribution des pièces de Sainte-Foy. Toujours à Lévis, une soixante de personnes achève le contrat d’assemblage de véhicules militaires.  

En vertu du Buy American Act, 70% du contenu des véhicules devait être américain. «La structure des autocars, l’installation des vitres, seront faites à Sainte-Claire, tout comme l’ingénierie, le service et l’administration», avance M. Tremblay.   

Une question de qualité  

La MTA utilisera les Prevost pour emmener les résidents des banlieues vers la Grosse Pomme. Un autocar se prête donc mieux à cet usage, qui implique notamment de rouler sur des autoroutes, qu’un autobus urbain. Mais, selon M. Tremblay, il y a plus.    

François Tremblay, vice-président et directeur général de Prevost, procédant à l’annonce ce matin, au centre de service de l’entreprise à Lévis. À sa droite, l’autocar X3-45 aux couleurs de la MTA.
Photo Martin Lavoie
François Tremblay, vice-président et directeur général de Prevost, procédant à l’annonce ce matin, au centre de service de l’entreprise à Lévis. À sa droite, l’autocar X3-45 aux couleurs de la MTA.

«La MTA met l’accent sur la qualité des véhicules. Elle calcule le MDBF [«mean distance between failures», ou distance moyenne entre deux pannes], pour lequel nous avons dépassé de loin notre compétiteur principal. La qualité de nos produits et notre service ont été des éléments déterminants.»   

Le véhicule en question, le X3-45, a été rafraîchi cette année. «L’aérodynamisme a été grandement amélioré, ce qui va amener une économie de carburant de 10%», a ajouté M. Tremblay.   

Le transport de passagers des mégaentreprises de la Silicon Valley représente un grand potentiel pour Prevost. Elle a d’ailleurs ouvert il y a quelques semaines, à San Francisco, le plus gros de ses 19 centres de service.