/misc
Navigation

Un cadeau de Noël avant le temps pour le Rouge et Or

Le joueur par excellence du circuit collégial division 1 se joint à l’Université Laval

Un cadeau de Noël avant le temps pour le Rouge et Or
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Joueur par excellence du circuit collégial division 1, le quart-arrière Arnaud Desjardins poursuivra sa carrière avec le Rouge et Or de l’Université Laval.

Courtisé par une dizaine d’équipes, le pivot des Spartiates du Vieux Montréal a fait connaître sa décision, jeudi après-midi. Au final, il a tranché entre le Rouge et Or, les Carabins de l’Université de Montréal et les Mustangs de Western.

«C’est un processus difficile parce que j’ai parlé à plusieurs équipes et ça peut venir mélangeant à un moment donné, mais je suis convaincu d’avoir pris la bonne décision, a raconté Desjardins, qui a lancé 33 passes de touché et fut victime de seulement deux interceptions cette année. 

«Je voulais prendre mon temps et évaluer les pour et les contre. J’ai rencontré toutes les équipes du RSEQ, sauf Sherbrooke ainsi que Western, Guelph, Carleton et Ottawa en Ontario. UBC et l’Alberta m’ont aussi contacté.»

«À Laval, j’avais un bon feeling avec les entraîneurs et les joueurs, de poursuivre Desjardins. Laval est une organisation gagnante et je voulais en faire partie. Montréal et Western sont aussi deux super bons programmes. Ce ne fut pas un facteur de quitter Montréal. Je voulais prendre la meilleure décision sur les plans football et académique.»

Aucune promesse

À Laval où il amorcera ses études en droit en janvier, Desjardins sera en lutte avec Thomas Bolduc qui a mérité le poste de partant l’an dernier à sa saison recrue dès le quatrième match de l’année.

«On ne m’a rien promis, a-t-il assuré. À Laval, on compétitionne et ça va être la même chose à la position de quart-arrière. Thomas est un très bon quart-arrière et on va se pousser l’un et l’autre. On va avoir une bonne relation. Je vais essayer d’apprendre le cahier de jeux le plus rapidement possible. Je veux apprendre et devenir meilleur petit à petit.»

Saison exceptionnelle

Auteur d’une saison exceptionnelle où il a amassé 2152 verges par la passe pour mener les Spartiates au titre de la saison régulière, Desjardins a salué le travail de ses coéquipiers. 

«Nos succès, ce n’est pas seulement moi, mais tout le monde a contribué pour qu’on mise sur une attaque exceptionnelle, a-t-il résumé. Nous avions des porteurs de ballon exceptionnels, des excellents receveurs et la meilleure ligne offensive au Québec. On pouvait attaquer de partout.»

La saison des Spartiates a toutefois pris fin de façon abrupte dans une défaite de 31-2 face aux Cougars du Collège Champlain en demi-finale. «Je suis encore à digérer cette défaite. Ce fut vraiment décevant.»

«Une superbe journée pour le programme» - Justin Éthier

Grippé, Justin Éthier avait bon espoir de prendre du mieux rapidement après avoir appris l’arrivée d’Arnaud Desjardins avec l’Université Laval.

«C’est le meilleur remède que je pouvais prendre, a raconté le coordonnateur offensif du Rouge et Or de l’Université Laval au sujet de la venue du quart-arrière étoile. C’est une super belle journée pour le programme qu’on vient d’améliorer et je suis vraiment content. Compte tenu de notre situation, la venue d’un excellent quart-arrière tombe à point.»

Les départs de Samuel Chénard, qui a complété son parcours universitaire, de David Pelletier qui a pris sa retraite au terme de la saison et de Jean-Philippe Cordero, qui a transféré avec le Vert et Or de l’Université de Sherbrooke, laissaient le Rouge et Or avec seulement Thomas Bolduc au poste de pivot.

«On ne cherchait pas plusieurs quarts-arrière, mais on en voulait un, a expliqué Éthier. On allait bouger si cela n’avait pas fonctionné avec Arnaud. Son choix va influencer nos prochaines décisions. On est conscients que certains souhaitaient prendre une décision rapidement et ne voulaient pas attendre.»

«On va regarder pour recruter un troisième quart-arrière pour ajouter de la profondeur, mais il ne sera pas en compétition avec les deux premiers, un peu comme quand nous avions recruté Samuel Chénard après la première saison de Hugo Richard, de poursuivre Éthier. Arnaud et Thomas vont avoir beaucoup de volume au camp. C’est une belle opportunité pour Arnaud qui aura une grande chance de compétitionner dès le départ.»

Bagarre pour le poste de numéro un

Bolduc et Desjardins se battront pour le poste de partant et sont au parfum de la situation.

«Absolument qu’il va y avoir une bataille pour le poste de numéro un, a mentionné Éthier. J’ai expliqué la situation à Thomas. On veut gagner à Laval et il y a de la compétition. Thomas a bien fait l’an dernier en méritant le poste de partant, mais il savait au moment de sa venue qu’on allait recruter fort en 2020.»