/sports/soccer/impact
Navigation

Un beau casse-tête pour les débuts de Thierry Henry

Un beau casse-tête pour les débuts de Thierry Henry
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

L’Impact de Montréal n’aura que deux jours pour souffler entre son match retour des huitièmes de finale de la Ligue des Champions de la CONCACAF, le mercredi 26 février, et sa première partie de la saison dans la Major League Soccer, le samedi après-midi. Au moins, ces deux rencontres auront lieu au Stade olympique, à Montréal.

En dévoilant l’horaire de la série aller-retour contre le club costaricain Deportivo Saprissa, l’Impact laisse deviner que l’entraîneur-chef Thierry Henry et la formation montréalaise seront appelés à résoudre un beau casse-tête en début d’année.

D’abord, le premier match officiel de Henry à la barre de l’Impact aura lieu le 19 février au Stade Ricardo Saprissa, à San Jose, au Costa Rica. De retour au Québec, c’est là que le club devra disputer deux matchs en quelques jours.

C’est la rançon de la gloire quand on parvient à gagner le Championnat canadien. Remarquez que le cas de l’Impact n’est pas tout à fait unique. Quatre autres clubs de la MLS sont impliqués dans les huitièmes de finale de la Ligue des Champions de la CONCACAF : l’Atlanta United, le Los Angeles FC, le New York City FC et les Sounders de Seattle.

Par exemple, Atlanta disputera chez lui, au Mercedes-Benz Stadium, le match retour contre le club hondurien CD Motagua, le mardi 25 février, avant de se retrouver à Nashville, le samedi 29 février, pour visiter l’équipe d’expansion dans le cadre des activités de la MLS.

Gérer l’effectif

Même si les jambes des joueurs de l’Impact seront fraîches, en ce début de campagne, il sera intéressant de voir comment Henry réussira à gérer son effectif lors des deux matchs rapprochés. Le match retour contre Deportivo Saprissa sera inévitablement crucial, mais il ne faudrait pas non plus sacrifier l’ouverture de la saison de la MLS face au Revolution de la Nouvelle-Angleterre, trois jours plus tard, soit le 29 février.

Si l’Impact franchit les huitièmes de finale, il disputera les quarts avec deux matchs entre les 10 et 19 mars. Pendant ce temps, à l’horaire de la MLS, des parties du club montréalais sont déjà annoncées le 7 mars, au Texas, et le 21 mars, au Minnesota.

Printemps hâtif

Avant de se projeter trop de loin, on sait déjà que l’Impact amorcera son camp d’entraînement un peu plus tôt cette année, soit le 14 janvier au Complexe Marie-Victorin à Montréal.

La formation montréalaise s'envolera pour la Floride deux jours plus tard pour s'entraîner à Orlando jusqu'au 29 janvier. Elle effectuera un autre séjour à Montréal quelques jours avant de quitter de nouveau pour l'état floridien le 3 février et s’installer à St. Petersburg pour sa préparation finale.