/world
Navigation

Des dizaines de pompiers canadiens passeront les Fêtes au travail en Australie

Coup d'oeil sur cet article

Quelques dizaines de pompiers canadiens passeront le temps des Fêtes à quelque 15 000 kilomètres de leurs familles, en première ligne face aux feux de forêt qui dévastent l'Australie.  

Déjà, 51 pompiers forestiers et autres membres du personnel de soutien provenant de partout au pays sont partis pour la région de la Nouvelle-Galles-du-Sud. Un premier groupe de 21 Canadiens est parti le 3 décembre, tandis que le second de 30 personnes a décollé le 19 décembre. Tous deux passeront chacun 38 jours au pays des kangourous et des koalas.   

Un troisième groupe de 18 Canadiens doit, quant à lui, s'envoler le 30 décembre, pour porter le contingent de renfort canadien à 69 personnes, a détaillé le Centre interservices des feux de forêt du Canada.   

AFP

«L'élite des feux de forêt»  

Parmi ces volontaires prêts à sacrifier leur temps des Fêtes pour se porter au secours de leurs collègues australiens, on retrouve Frédéric André, le chef de base de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) à Roberval.   

«Ce qui a été demandé au Canada, c'est de fournir des gestionnaires de feu, des gens hautement spécialisés dans la gestion des feux de forêt», a expliqué Stéphane Caron, porte-parole pour la SOPFEU, à TVA Nouvelles dimanche.   

Ainsi, Frédéric André sera appelé à s'occuper de la gestion et du déploiement des ressources pour combattre les incendies. «C'est pas mal l'élite de la gestion des feux de forêt au Canada qui a été déployée en Australie», a souligné M. Caron.  

AFP

Ces pompiers et gestionnaires devront s'adapter aux feux de forêt australiens, bien différents de ceux qu'a l'habitude de combattre la SOPFEU. «Au Québec, on a de l'eau partout, en a des lacs. On est capable d'utiliser partout sur le territoire des avions-citernes», a soulevé M. Caron, en faisant valoir que l'aménagement du territoire permet de limiter la superficie des brasiers.   

L'incendie auquel a été affecté Frédéric André couvrait, dimanche, une superficie d'environ 168 000 hectares. En comparaison, les 324 incendies dénombrés dans la dernière année au Québec ont ravagé un peu moins de 5800 hectares.   

À ce jour, les flammes ont brûlé quelque 3 millions d'hectares, soit l'équivalent du territoire de la Belgique, en plus de détruire environ 800 maisons et de recouvrir plusieurs villes – dont Sydney et la capitale Canberra – d'une épaisse fumée toxique.