/weekend
Navigation

Les 10 pièces qui ont marqué 2019

Coup d'oeil sur cet article

L’année qui se termine a été riche en succès. Voici notre palmarès des 10 pièces de théâtre qui ont réussi à séduire leurs spectateurs sur les scènes montréalaises, et où des auteurs, des acteurs ou bien des metteurs en scène sont parvenus à nous éblouir. 

Électre 

Photo courtoisie, Théâtre ESPACE GO

Une fois de plus, le metteur en scène Serge Denoncourt nous a montré son savoir-faire alors qu’il dirigeait Magalie Lépine-Blondeau, Violette Chauveau, Marie-Pier Labrecque et Vincent Leclerc­­­. Présentée à l’Espace Go en janvier dernier, la pièce dont l’histoire remonte à 400 ans av. J.-C. a fait l’objet d’une réécriture par Évelyne de la Chenelière. La comédienne Magalie Lépine-Blondeau s’est particulièrement démarquée en interprétant Électre, héroïne de la mythologie grecque qui nourrit une haine impitoyable pour sa mère et l’amant de celle-ci. 

 

La société des poètes disparus 

Photo courtoisie, THÉÂTRE DENISE-PELLETIER

L’adaptation théâtrale du célèbre film de Peter Weir, La société des poètes disparus (1989) a été à la hauteur des attentes. Portée sur la scène du Théâtre Denise-Pelletier au printemps dernier et adaptée pour le Québec par Maryse Warda, la pièce réunissait une belle distribution composée de 10 comé­diens, dont Jean-François Casabonne, Patrice Dubois et Stéphane Jacques. Cette histoire touchante, campée en 1959, retrace le parcours d’un jeune adolescent envoyé à la prestigieuse Welton Academy, au Vermont. Il y rencontrera un professeur de littérature, monsieur Keating, qui refuse le conformisme de l’époque. L’adolescent s’alliera à son professeur pour recréer La Société des poètes disparus, un groupe réputé pour réunir des libres penseurs.  

 

Art 

Photo courtoisie, François Laplante Delagrave

On a pu voir en début d’année au Théâtre du Rideau Vert le talent du célèbre trio composé de Benoît Brière, Martin Drainville et Luc Guérin, qui campaient trois hommes liés par l’amitié dans une comédie brillante de Yasmina Reza. La mise en scène de Marie-France Lambert nous a permis de constater un jeu différent offert par les trois acteurs qui composaient avec un tout nouveau registre et où les points de vue sur l’art divergeaient. 

 

Scènes de lavie conjugale 

Photo courtoisie, Kelly Jacob

Au printemps dernier, on retrouvait le duo d’acteurs composé de James Hyndman et Évelyne de la Chenelière sur les planches du Théâtre de Quat’Sous. En plus de jouer, l’acteur signait sa première mise en scène et adaptait le scénario tiré du film suédois d’Ingmar Bergman, Scènes de la vie conjugale, sorti en 1974, qui faisait suite à une série télévisée. La complicité des comédiens a été remarquée dans ce récit des hauts et des bas d’un couple amoureux qui vit continuellement des disputes. 

 

Le Schpountz 

Photo courtoisie, François Laplante Delagrave

Le Théâtre du Rideau Vert a clôturé sa saison printanière de manière originale en présentant une comédie savoureuse de Marcel Pagnol adaptée par Emmanuel Reichenbach. Rémi-Pierre Paquin, qui jouait brillamment un jeune aspirant comédien dans le rôle principal, était entouré d’une belle brochette d’acteurs, dont Raymond Bouchard, Linda Sorgini et Marilyse Bourke. Habilement montée, la pièce nous a fait découvrir le côté caché du monde du cinéma, au fil de divers événements cocasses, tout en laissant croire que l’idée de rêver est aussi permise. 

 

Un souper d’adieu 

Photo courtoisie, Émilie Lapointe

Parmi les pièces estivales qui ont marqué la saison 2019, mentionnons la comédie française Un souper d’adieu, des auteurs Matthieu Delaporte et Alexandre de La Patellière. Brillamment adaptée pour le Québec et mise en scène par Bernard Fortin, la pièce qui met en vedette un autre trio d’acteurs composé d’Anne Casabonne, Mario Jean et Marcel Lebœuf est une belle réussite. De façon amusante, on tente de nous montrer comment se départir d’amis encombrants. Pour ceux qui l’ont manquée, la pièce sera en tournée à compter de l’été 2020. 

 

La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé 

Photo courtoisie, Jean-François Gratton

Parmi les belles productions du TNM, c’est très certainement la dernière création de Michel Marc Bourchard qui s’est démarquée au printemps dernier. Mettant en vedette­­ Julie Le Breton, rejointe sur scène notamment par Éric Bruneau, Patrick Hivon et Magalie Lépine-Blondeau, sous la direction du metteur en scène Serge Denoncourt, la pièce s’est fait remarquer tant pour son texte que le jeu des acteurs et le travail du metteur en scène. 

 

Fleuve 

Photo courtoisie, Yves Renaud

En novembre dernier, le TNM présentait la magnifique pièce Fleuve, tirée des quatre romans autobiographiques de l’auteure et comédienne Sylvie Drapeau, qu’elle a elle-même adaptés pour la scène avec la complicité de la metteuse en scène Angela Konrad. Ce récit qui résume les livres Le Fleuve, Le Ciel, L’Enfer et La Terre est à la fois tragique, poétique, triste et empreint de douceur. L’excellente performance de Sylvie Drapeau est à souligner. 

 

Broue 

Photo courtoisie, François Brunelle

La nouvelle mouture de Broue, pièce mythique qui a séduit les spectateurs pendant près de 40 ans, a été lancée lors de la saison estivale au Théâtre du Vieux-Terrebonne­­­. Fidèle à la version originale, le trio d’acteurs­­­ Benoît Brière, Martin Drainville et Luc Guérin a réussi à répondre aux attentes tout en poursuivant la tradition. Campée à la taverne Chez Willy, la pièce remet en scène les personnages familiers de Bob, Pointu, Verrue et Travolta au moment où une loi oblige les établissements à admettre les femmes, lors de la montée du féminisme. Une pièce unique en son genre qui vaut le déplacement. D’ailleurs, la pièce est en tournée au Québec jusqu’en 2021. 

 

2019 Revue et corrigée 

Photo courtoisie, François Laplante Delagrave

Fidèle à sa tradition, la revue théâtrale du Rideau Vert présentée en fin d’année a été un véritable feu roulant avec une quarantaine de tableaux, des projections vidéo et des chansons. Les cinq comédiens Suzanne Champagne, François Parenteau, Julie Ringuette, Marc St-Martin et Martin Vachon, dirigés par la metteuse en scène Nathalie Lecompte, ont réussi à parodier avec brio une foule de personnages qui ont marqué l’année. Nos politiciens et nos artistes culturels ont été salués pour leurs bons et moins bons coups.  

2019 Revue et corrigée est encore à l’affiche jusqu’au 4 janvier 2020 au Théâtre du Rideau Vert et du 8 au 12 janvier 2020 au Capitole de Québec.