/sports/opinion/columnists
Navigation

Erreur de parcours

HKN-HKO-SPO-MONTREAL-CANADIENS-V-EDMONTON-OILERS
Photo AFP Leon Draisaitl a inscrit un but et ajouté une passe face au Canadien, samedi.

Coup d'oeil sur cet article

Claude Julien a bien résumé la performance de son équipe, samedi à Edmonton. « On s’est battu nous-mêmes. »

Pas de doute.

L’effort était là, sauf que le manque d’exécution a tout saboté.

Chaque fois qu’une équipe s’apprête à affronter les Oilers, elle cherche toujours un moyen de stopper Connor McDavid et Leon Draisaitl.

Je devrais plutôt croire qu’elle va chercher un moyen pour limiter les dégâts.

La veille, les Penguins de Pittsburgh avaient réussi à contenir les Oilers. Mais ils s’étaient aussi chargés de ne pas laisser les employés de soutien de la formation de l’Alberta venir contrecarrer leur plan d’action.

Ils ont ainsi quitté Edmonton avec deux précieux points.

Quant à lui, le Canadien a pris la direction de Winnipeg en sachant très bien qu’il avait loupé une occasion de poursuivre sur une belle note cette randonnée dans l’ouest du pays.

Évidemment, un entraîneur n’aime pas voir son équipe se tirer dans le pied.  Surtout qu’elle tenait tête aux Oilers, limités à deux petites victoires au cours de leurs neuf matchs précédents.

Claude Julien n’a pu éviter la question au sujet de Max Domi, qui semble avoir retrouvé ses points de repère en attaque, mais qui a commis des bévues qui ont facilité la tâche des Oilers.

« Nous travaillons sur certains aspects de son jeu.  Nous continuerons à le faire. »

Julien a-t-il vraiment le choix?

40 % et moins

Domi avait pourtant marqué un but spectaculaire, comme à Calgary deux jours plus tôt. Mais il est anormal d’être en possession du disque moins de 40 % du temps, surtout quand tu affrontes des joueurs moins dominants que McDavid et Draisaitl.

C’est pour cette raison que Julien a soulevé le point que le Canadien s’était battu lui-même. Il n’y voyait pas d’autres explications.

« Nous avons été indisciplinés, on a écopé de pénalités alors qu’on était dans le territoire de l’adversaire, on a également dérogé de notre plan de match. »

Cependant, il y a des brèches qu’il faudra bien colmater avant d’entreprendre le sprint final.  Encore une fois, samedi, Ben Chiarot a été utilisé pendant près de 29 minutes.

Ça ne tient pas.

On peut vanter les efforts de l’ex-défenseur des Jets de Winnipeg, mais on ne peut pas défier trop longtemps la réalité. Chiarot ne possède pas les ressources pour passer autant de temps sur la surface de jeu. À cet égard, les meilleurs défenseurs de la ligue, du moins la plupart, ont un temps d’utilisation inférieur à celui de Chiarot.

L’attaque ?

Le retour prochain de Jonathan Drouin devrait donner plus de punch au top 6. Donc, pour Marc Bergevin, la priorité demeure la brigade défensive, qui a besoin d’un coup de pouce. On peut soulever le retour proche de Victor Mete, mais ce ne sera pas suffisant.

À l’occasion du sprint final, les équipes impliquées dans une course qui s’annonce éreintante n’auront d’autre choix que de surtaxer leur top 4 à la ligne bleue. Autant prévenir les coups.

En bref

  • Les Blues de St. Louis, qui auraient aimé faire l’acquisition de Taylor Hall afin de compenser la perte de Vladimir Tarasenko, ont une fiche de cinq victoires de suite. Les Maple Leafs de Toronto ont remporté leurs quatre derniers matchs. Les deux équipes ont attiré l’attention la semaine dernière. Toronto qui finalement retrouve sa vitesse de croisière, et les Blues qui semblent n’avoir rien perdu de leur passion de l’an dernier.
  • Finalement, on ne mentionne plus le nom de Peter Laviolette parmi les entraîneurs les plus vulnérables.  Roman Josi et les Predators de Nashville ont connu une excellente semaine et ils seront de la course au premier rang dans la division Centrale.
  • Il y a de très fortes possibilités que les divisions Métropolitaine et Centrale délèguent cinq formations en séries.  
  • Le directeur général des Sénateurs d’Ottawa, Pierre Dorion, avait-il prévu qu’il aurait à négocier une entente avec un joueur ayant de fortes chances de terminer la saison avec 35 buts ? C’est pourtant le cas d’Anthony Duclair, qui, samedi contre les Flyers, a inscrit un 21e but cette saison. Que fera Dorion ? Il sera sollicité par ses homologues d’ici la date limite pour conclure des transactions. Il y a aussi le dossier de Jean-Gabriel Pageau qui alimentera les rumeurs. Et une surprise, Mark Borowiecki attirera l’attention de plusieurs équipes. Voilà un défenseur qui n’a pas froid aux yeux, qui s’est grandement amélioré et qui pourrait rendre de bons services à une équipe ayant de grandes ambitions.