/news/cannabis
Navigation

Un jeune sur quatre aurait conduit sous influence du cannabis

Coup d'oeil sur cet article

Un quart des Canadiens âgés de 18 à 34 ans auraient déjà conduit après avoir consommé du cannabis ou seraient montés à bord d’un véhicule dont le conducteur était sous l’influence de cette drogue, révèle un sondage réalisé pour le compte de l’Association canadienne des automobilistes (CAA). 

Les jeunes canadiens seraient aussi plus nombreux (86%) à savoir qu’il est important de prévoir d’autres moyens de rentrer à la maison lorsqu’ils consomment de l’alcool que pour le cannabis (70%), indique le coup de sonde dont les résultats ont été présentés vendredi. 

«Les résultats de cette enquête sur les attitudes et perceptions révèlent un manque de sensibilisation», a affirmé, par voie de communiqué, le gestionnaire stratégique principal de la CAA, Jeff Walker. «Si vous consommez du cannabis pendant les Fêtes, ne conduisez pas. Prévoyez d'autres moyens de rentrer chez vous, comme vous le feriez pour l'alcool», a-t-il ajouté. 

Selon CAA, certains jeunes sont encore portés à penser que le cannabis n'altère en rien leurs facultés de conduite, même si les recherches scientifiques ont prouvé le contraire. 

Jeff Walker rappelle que si les effets de l’alcool et du cannabis peuvent différer, ces deux substances ont en commun de ralentir les réflexes, ce qui peut entraîner des accidents. 

Ce sondage de CAA a été mené du 27 novembre au 4 décembre 2019 auprès de plus de 1517 Canadiens. Un échantillon probabiliste de même taille aurait conduit à une marge d'erreur de plus ou moins 2,5%, 19 fois sur 20.