/weekend
Navigation

Coups de cœur 2019: les 20 spectacles de l’année

Coup d'oeil sur cet article

Musique, humour, théâtre, cirque, comédies musicales... Après une année entière passée dans les salles de spectacle de la province, nos journalistes vous présentent les 20 événements les ayant marqués en 2019.  

Céline Dion au Centre Bell  

Céline Dion
Photo d’archives
Céline Dion

Deux mois après avoir reporté tous ses concerts au Centre Bell en raison d’un virus, Céline Dion a effectué un retour fracassant « à la maison » en novembre. La diva a offert une performance vocale immaculée, atteignant chaque note avec une précision quasi chirurgicale. Ça faisait des années qu’on ne l’avait pas entendue aussi bien chanter. L’attente – plus longue que prévu – en valait la peine. Deux autres concerts sont prévus en février. (MAL)  

Nick Mason à la salle Wilfrid-Pelletier  

L’ex-batteur de Pink Floyd a eu l’idée de monter sa propre formation et de ramener à la vie les années psychédé-liques du célèbre groupe britannique. De l’album The Piper at the Gates of Dawn à Meddle. Un concert énorme livré avec énergie, plaisir et beaucoup de passion. (YL)  

Cœur de pirate aux Francos  

Cœur de pirate
Photo d’archives
Cœur de pirate

Pour ses 10 ans de carrière, Béatrice Martin avait voulu se payer une soirée de fête en compagnie de plusieurs amis. Se sont ainsi succédé à ses côtés les Milk & Bone, Safia Nolin, Loud et Alexandra Stréliski. Un concert pleinement maîtrisé qui a permis à la chanteuse de réaliser son rêve de jouer à la Place des Arts. (RGM)  

Julien Lacroix - Jusqu’ici tout va bien  

« Le nouveau visage de l’humour », écrivions-nous à propos du tout premier spectacle de cet humoriste de 26 ans qui a bâti sa popularité sur le web. Rempli de malaises volontaires, son Jusqu’ici tout va bien s’avère grandement efficace. On s’attendait à du solide. On a eu droit à du très solide. (RGM)  

Korine Côté - Gros plan  

Korine Côté
Photo d’archives
Korine Côté

Nouvelle maman, Korine Côté aurait pu aller dans des sentiers mille fois employés. Mais non, l’humoriste a su trouver un angle original, et très comique, pour parler de sa nouvelle vie. Un spectacle qui fera assurément rire les parents, mais qui s’adresse aussi à un plus large public. (RGM)  

Mamma Mia !  

Mamma Mia !
Photo d’archives
Mamma Mia !

Serge Postigo a élevé une fois de plus les standards en matière de comédie musicale au Québec cette année avec Mamma Mia !, un spectacle grandiose, épatant et franchement impeccable. Même avec leurs paroles traduites en français, les succès d’ABBA n’ont pas perdu un iota de leur nature infectieuse.
(BL)  

Patrick Groulx - GROULX  

Patrick Groulx
Photo d’archives
Patrick Groulx

L’humoriste s’était tenu loin des planches durant cinq ans et il n’a pas du tout paru rouillé pour ce « grand » retour. Très en forme, le comique nous a parfois fait rire aux larmes en abordant la paternité et sa séparation. (RGM)  

Rosalie Vaillancourt - Enfant Roi  

Rosalie Vaillancourt
Photo d’archives
Rosalie Vaillancourt

Seulement quatre ans après sa sortie de l’École nationale de l’humour, Rosalie Vaillancourt mérite une étoile dans son cahier avec son premier spectacle, où elle joue à fond la carte d’une jeune ado irrévérencieuse, tordante, dans un décor enfantin. Impressionnant d’incarner un personnage aussi abouti à 27 ans. (SG)  

Guylaine Tanguay - 3764 Elvis Presley Blvd  

Guyaine Tanguay
Photo d’archives
Guyaine Tanguay

La reine du country québécois s’est mesurée au répertoire du King cette année, promenant les Suspicious Minds, Burning Love et autres Heartbreak Hotel sur les scènes de la province. Même en s’aventurant dans les sentiers du rock’n’roll, Guylaine Tanguay ne perd rien de son aplomb (au contraire !), prouvant qu’aucun genre musical n’est à l’épreuve de son talent. (BL)  

Mehdi Bousaidan - Demain  

On ne réinvente pas le stand-up, mais Mehdi Bousaidan a réussi, avec son premier one-man-show, à lui insuffler toute une dose d’originalité qui lui a valu deux Olivier pour la mise en scène et la conception visuelle. Le contenu est tout aussi hilarant, ce qui en fait un des meilleurs spectacles d’humour sortis cette année. (SG)  

Cirque Éloize - Serge Fiori, Seul ensemble  

Cirque Éloize : Serge Fiori - Seul ensemble
Photo d’archives
Cirque Éloize : Serge Fiori - Seul ensemble

Pour la première fois, le Cirque Éloize s’est lancé dans l’aventure du « spectacle hommage » et le résultat s’est avéré une réussite sur toute la ligne. Avec Seul ensemble, les acrobaties mêlées à l’univers de Serge Fiori, dont plusieurs morceaux d’Harmonium, ont fait passer de merveilleux moments au public. (RGM)  

Alice In Chains au Capitole de Québec  

Les rescapés de la vague grunge sont rares. Parmi eux, les surprenants Alice in Chains qui ont prouvé, au printemps, à Québec, que les épreuves que le groupe a surmontées n’ont en rien altéré sa capacité à revisiter avec vigueur un répertoire qui n’a pas pris une ride. (CB)  

Twenty One Pilots au Festival d’été de Québec  

Twenty One Pilot
Photo d’archives
Twenty One Pilot

En pleine ascension, le duo américain a trouvé un terrain de jeu à la mesure de son éclatante mise en scène quand il a débarqué sur les plaines d’Abraham, au Festival d’été, avec ses chansons qui puisent dans plusieurs styles et ses cascades qui défient la gravité. (CB)  

Carly Rae Jepsen au MTelus  

Il aura fallu attendre huit années après le succès Call Me Maybe pour -assister à un premier concert de -Carly Rae Jepsen en sol québécois. La -patience des fans a finalement été récompensée de belle manière, l’été dernier, la princesse de la pop canadienne nous conviant à une soirée inoubliable bercée par les pièces de sa plus récente offre, Dedicated. (BL)  

Vampire Weekend au MTelus  

Vampire Weekend
Photo d’archives
Vampire Weekend

Deux jours après avoir rempli pour la première fois le Madison Square Garden (!), les New-Yorkais se sont amenés gonflés à bloc au MTelus. La bande à Ezra Koenig avait le cœur à la fête puisqu’elle a livré pas moins de 28 chansons au public québécois. Un généreux concert dont on se souviendra longtemps. (RGM)  

Corey Hart sur les plaines  

Corey Hart
Photo d’archives
Corey Hart

Donner un concert sur les plaines d’Abraham sans avoir dormi depuis 30 heures, il faut le faire. Corey Hart a conclu son Never Surrender Tour en ouverture du Festival d’été, après avoir fait la route depuis... le Japon, où il était en concert deux jours plus tôt. Porté par l’adrénaline, il a livré une performance infaillible. (SG)  

Antigone au Trident  

Olivier Arteau et son équipe ont livré une relecture moderne, incandescente et qui résonne très fort de l’œuvre Antigone de Sophocle. Ils ont construit, avec une scénographie inventive et une mise en scène géniale, une œuvre qui amène le théâtre où il doit être en 2019. (YL)  

Hubert Lenoir au Festival de Tadoussac  

Hubert Lenoir
Photo d’archives
Hubert Lenoir

Hubert Lenoir a fait vivre une soirée explosive au 36e Festival de Tadoussac en juin dernier. Il a livré un concert endiablé à quelques centaines de fans massés dans un sous-sol d’église, se déchaînant jusqu’à deux heures du matin avec ses sept musiciens. Épique. (SG)  

Les Sept branches de la rivière Ota au Diamant  

Le Diamant a ouvert ses portes avec Les sept branches de la rivière Ota, première création de Robert Lepage et d’Ex Machina. Une fresque théâtrale de sept heures sur la vie, les souffrances, la mort et la résilience. Un spectacle ingénieux, fascinant et où on ne s’ennuie pas une seule seconde. (YL)  

Beautiful – The Carole King Musical  

La très, très grande Carole King a marqué les époques avec ses chansons (You’ve Got a Friend, (You Make Me Feel Like) A Natural Woman, alouette...). Et elle a droit à une comédie musicale à la hauteur de son génie avec Beautiful – The Carole King Musical, présentée pour la toute première fois à Montréal l’hiver dernier. (BL)