/entertainment/stage
Navigation

Marianne Marceau et Jack Robitaille couronnés

Ils remportent les prix d’interprétation de l’Association québécoise des critiques de théâtre

Coup d'oeil sur cet article

Marianne Marceau et Jack Robitaille ont été exceptionnels sur les planches. L’Association québécoise des critiques de théâtre (AQCT) a récompensé leur travail avec les prix d’interprétation féminine et masculine pour la saison 2018-2019.  

La section Québec a remis ses prix annuels, il y a quelques semaines, lors d’une cérémonie au Théâtre Périscope.  

Marianne Marceau dans la pièce <i>Christine, la reine-garçon</i>.
Photo Nicola-Frank Vachon
Marianne Marceau dans la pièce Christine, la reine-garçon.

Impériale et intense, Marianne Marceau a remporté le prix d’interprétation féminine pour sa prestation investie dans la pièce Christine, la reine-garçon, présentée le printemps dernier, à La Bordée.  

L’actrice a été étincelante dans le rôle d’une femme frondeuse, cynique et déterminée dans sa quête de vouloir sortir la Suède de sa noirceur.  

« Elle a donné vie à un personnage fort complexe naviguant habilement à travers la gamme d’émotions qui habitent ce personnage. Elle a livré une performance immense, explosive, remarquable et plus grande que nature », ont indiqué les membres de l’AQCT.  

Jack Robitaille a relevé un défi énorme dans la pièce <i>The Dragonfly of Chicoutimi</i>.
Photo Nicola-Frank Vachon
Jack Robitaille a relevé un défi énorme dans la pièce The Dragonfly of Chicoutimi.

Jack Robitaille s’est lui aussi distingué, sur les planches de La Bordée, dans le rôle de Gaston Talbot, dans la pièce The Dragonfly of Chicoutimi.  

Le comédien d’expérience a relevé un énorme défi avec un texte livré dans un anglais non traditionnel. Jack Robitaille, qui n’avait jamais joué dans la langue de Shakespeare, a offert une performance remarquable. Cette pièce de Larry Tremblay a aussi été décorée pour sa scénographie avec le travail réalisé par Vanessa Cardin et Keven Dubois.  

Antigone et Rashomon  

Antigone et Rashomon ont été couronnés ex aequo pour le meilleur spectacle de la saison 2018-2019. La relecture d’Antigone, mise en scène par Olivier Arteau, au Trident, a été récompensée pour son audace, sa scénographie et la performance sportive des comédiens.   

La petite production Rashomon, présentée au restaurant La Cuisine, a séduit, pour sa part, par son inventivité, sa mise en scène et une histoire bien ficelée et bien racontée. « Une adaptation impressionnante qui jongle habilement avec les niveaux de réalité et dans une simplicité qui nous permet de redécouvrir le plaisir de se faire raconter des histoires », a expliqué l’AQCT.  

Les productions Chapitres de la chute – Saga des Lehman Brothers, Christine, la reine-garçon et Le vrai monde ? étaient en nomination dans cette catégorie.   

Présentée au Périscope, Chapitres de la Chute – Saga des Lehman Brothers a remporté le prix de la meilleure mise en scène.  

Charles Fournier a reçu le prix du Meilleur texte original pour sa première œuvre, intitulée Foreman, présentée à Premier Acte et qui sera à nouveau à l’affiche au Périscope lors de la saison 2020-2021.  

Ersatz, du collectif AÏE AÏE AÏE, présenté lors du Mois Multi, a mis la main sur le prix du Meilleur spectacle Jeune public.  

Tous des oiseaux, de Wajdi Mouawad, présenté en mai dernier, lors du Carrefour international de théâtre, a été proclamé Meilleur spectacle Hors-Québec.