/weekend
Navigation

Prévisions 2020: les 10 pièces à ne pas manquer

Coup d'oeil sur cet article

La nouvelle année théâtrale s’annonce forte en émotion avec toute une gamme de propositions. Parmi les nombreuses pièces qui prendront l’affiche dans la métropole, voici les incontournables de l’année 2020 à inscrire à son agenda.

1. La maladie de la mort

Photo courtoisie, Théâtre Prospero

On pourra voir à nouveau le talent de l’actrice Sylvie Drapeau qui partagera la scène avec Paul Savoie, cette fois sur les planches du Théâtre Prospero. Dirigés par la metteuse en scène Martine Beaulne, c’est la pièce de Marguerite Duras, La maladie de la mort, tirée du roman du même nom, qui sera racontée aux spectateurs. Campée dans un hôtel en bord de mer, on découvrira les deux têtes d’affiche qui prêteront leurs traits à des amants vivant une relation très particulière dominée par le désir, mais qui s’éteindra peu à peu.

Au Théâtre Prospero du 28 janvier au 15 février 2020

2. Les enfants

Photo courtoisie, Théâtre Duceppe

Chez Duceppe, le début de l’année sera marqué par la pièce Les enfants, de Lucy Kirkwood, qui traite d’un sujet d’actualité, l’environnement et les conséquences du legs générationnel. Sur scène, un couple d’ingénieurs nucléaires à la retraite tente de mener une vie saine et calme, dans un modeste chalet isolé de la côte britannique. Mais le danger guette en raison d’une série d’événements dévastateurs qui ont endommagé la centrale nucléaire à proximité. Danielle Proulx, Micheline Bernard et Germain Houde composent la distribution.

Au Théâtre Duceppe du 26 février au 28 mars 2020

3. Les trois sœurs

Photo courtoisie, Jean-François Gratton

Le metteur en scène René Richard Cyr est de nouveau invité au TNM pour monter cette fois un classique du dramaturge russe Anton Tchekhov écrit en 1900. Les trois sœurs Macha, Olga et Irina seront campées par Evelyne Brochu, Noémie Godin-Vigneau et Rebecca Vachon et seront, pour l’occasion, entourées entre autres d’Émilie Bibeau, d’Éric Bruneau et de Benoît McGinnis pour se donner la réplique. L’histoire se déroule dans une demeure de province, dans la campagne profonde de Russie, alors que les trois sœurs souhaitent retourner vivre à Moscou, où elles ont passé leur enfance. Mais ce sont plutôt des mariages ratés, le désespoir et les rêves détruits qui les attendent. 

Au TNM du 3 mars au 28 mars 2020

4. Ceux qui se sont évaporés

Photo courtoisie, Théâtre d'aujourd'hui

À l’instar des quelque 100 000 personnes qui disparaissent volontairement chaque année au Japon en faisant appel à des agences spécialisées, on découvrira le destin dramatique d’une femme dans la jeune trentaine, sans passé particulier, qui va disparaître volontairement en laissant derrière elle sa petite fille de cinq ans, son conjoint et ses parents. L’auteure de cette création, Rébecca Déraspe, s’est inspirée de cette triste réalité qui existe bel et bien au Japon. C’est le directeur artistique du Théâtre d’Aujoud’hui, Sylvain Bélanger, qui signera la mise en scène de cette pièce déchirante. Huit comédiens composent la distribution dont Geneviève Boivin-Roussy, Josée Deschênes et Vincent Graton.

Au Théâtre d’Aujourd’hui du 3 au 28 mars 2020 (Salle principale)

5. Courir l’Amérique

Photo courtoisie, John Londono

On voyagera à travers le pays, d’est en ouest, de Caraquet à Vancouver, dans un périple historique inspiré des livres Ils ont couru l’Amérique et Elles ont fait l’Amérique de Serge Bouchard et Marie-Christine Lévesque. Une manière que le Théâtre PÀP a choisie afin de se questionner sur les motifs et valeurs de ces coureurs et explorateurs. Un road trip théâtral signé Alexandre Castonguay, Patrice Dubois et Soleil Launière.

Au Théâtre de Quat’Sous du 3 au 29 mars 2020

6. Mademoiselle Julie

Photo courtoisie, François Laplante Delagrave

Serge Denoncourt fera un retour au Théâtre du Rideau Vert pour présenter sa version du classique d’August Strindberg, Mademoiselle Julie. Julie, d’ascendance noble, et Jean, un valet né d’une lignée de domestiques, sont amoureux l’un de l’autre, mais leurs rangs sociaux sont à l’opposé à une époque où les classes sociales sont un enjeu de taille. Amour et jeu de séduction seront les thèmes de cette pièce suédoise dominée par la passion et la manipulation. David Boutin, Magalie Lépine-Blondeau et Louise Cardinal se partageront la vedette sur scène. 

Au Théâtre du Rideau Vert du 17 mars au 18 avril 2020

7. Les sorcières de Salem

Photo courtoisie, Théâtre Denise-Pelletier

On aura droit à une nouvelle adaptation de la célèbre pièce d’Arthur Miller, Les sorcières de Salem. La pièce campée en 1692 à Salem, dans l’État du Massachusetts, raconte l’histoire d’une jeune servante qui entretient une liaison interdite avec son maître, un fermier. Chassée par la femme de ce dernier, elle cherchera à se venger en pratiquant des danses occultes avec d’autres adolescentes. Les jeunes filles seront ensuite menacées d’être pendues. Contrairement à la version originale, on verra une finalité moderne qui transportera les spectateurs en 2020. Onze comédiens monteront sur les planches de la grande scène du Théâtre Denise-Pelletier pour l’occasion.

Au Théâtre Denise-Pelletier du 18 mars au 15 avril 2020 (salle principale)

8. Les étés souterrains

Photo courtoisie, Théâtre de la Manufacture

Pour la toute première fois, la comédienne Guylaine Tremblay se retrouvera en solo sur scène. Son nouveau défi sera relevé au Théâtre la Licorne dans une création de l’auteur Steve Gagnon qui lui a écrit une pièce sur mesure pour elle. Au fil d’un monologue, on découvrira une femme épanouie qui enseigne l’histoire de l’art, métier qui lui permet de fuir Montréal chaque saison estivale pour se rendre dans le sud de la France. C’est aussi l’occasion de retrouver son amant.

Au Théâtre La Licorne du 14 avril au 23 mai 2020 (salle principale)

9. Une conjuration

Photo courtoisie, Gabrielle Desmarchais

Le duo composé d’Alexis Martin et de Daniel Brière, du Nouveau Théâtre Expérimental, sera à nouveau réuni à l’Espace Libre pour présenter sa nouvelle création écrite par Alexis Martin et mise en scène par Daniel Brière. Campée dans une maison d’un village de pêcheurs, la pièce évoque l’histoire d’un écrivain et d’un artiste-peintre, deux individus qui s’offusquent de voir la liberté humaine s’estomper. Au duo s’ajoutera la comédienne Marilyn Castonguay.

► Au Théâtre Espace Libre du 14 avril au 9 mai 2020

10. Lysis

Photo courtoisie, Jean-François Gratton

La metteuse en scène Lorraine Pintal a choisi de monter la création de Fanny Britt et Alexia Burger, Lysis, qui mettra en vedette une vingtaine d’acteurs, dont Monia Chokri, dans le rôle principal, entourée notamment d’Anne-Élisabeth Bossé, France Castel, Pierre Curzi, David Savard et Marie Tifo. Cette comédie abordera l’idée selon laquelle les femmes entreprennent un boycottage sexuel pour contraindre les hommes à faire ce qu’elles veulent.

► Au TNM du 21 avril au 16 mai 2020