/entertainment/tv
Navigation

Une soirée du 31 décembre en dents de scie à la télé

Bye Bye 2019
Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Un compte rendu des hauts et des bas de la programmation télévisuelle diffusée pour marquer le passage de la nouvelle année.   

• À lire aussi: 5 conseils pour le prochain Bye Bye

• À lire aussi: Un sketch du Bye-Bye critiqué par la colonie artistique

En direct de l’univers: Spéciale du jour de l’An 

<i>En direct de l’univers</i>
Photo courtoisie, Attraction Images
En direct de l’univers

1 256 000 téléspectateurs  

★★★½  

De loin l’émission la plus réussie. Comme ont soufflé Jay Du Temple et Maripier Morin à maintes reprises durant l’enregistrement, c’était « malade ». Du programme musical assuré de plaire aux 7 à 77 ans (Guylaine Tanguay, Koriass, The Pointer Sisters, Ariane Moffatt) aux « kidnappings » savamment orchestrés en ouverture, en passant par l’arrivée de trois invités surprises (Alex Perron, Magalie Lépine-Blondeau et Rémi-Pierre Paquin) en clin d’œil aux revirements d’Occupation double, les raisons d’adorer ce rendez-vous de 90 minutes étaient nombreuses. Parmi nos numéros préférés, signalons le mariage improbable entre deux hits sortis à 25 ans d’écart, Coton ouaté de Bleu Jeans Bleu et Achy Breaky Dance de Stef Carse. Côté émotions, l’enfilade de duos parent-enfant sur True Colors de Cyndi Lauper pour célébrer la diversité remporte la palme, tout juste devant le chœur d’enfants gaspésiens pour Patrice Michaud.  

On voit mal comment France Beaudoin et compagnie parviendront à hausser la barre le 31 décembre prochain. Quoiqu’on s’est sûrement passé la même réflexion à pareille date l’an dernier.  

À l’année prochaine  

<i>À l’année prochaine</i>
Photo courtoisie Radio-Canada, François Mathieu
À l’année prochaine

1 336 000 téléspectateurs  

★★  

On comprend pourquoi Radio-Canada continue d’offrir une aussi belle vitrine à Philippe Laguë, Dominic Paquet, Pierre Verville et Michèle Deslauriers. À la semaine prochaine obtient un énorme succès sur ICI Première. L’automne dernier, la revue humoristique hebdomadaire est devenue l’émission de radio la plus écoutée à Montréal, toutes catégories confondues, selon Numéris. Ses fidèles auditeurs ont probablement apprécié ce nouveau passage au petit écran, mais pour notre part, on était comme ces deux adolescents qu’on montrait sans cesse dans l’audience : on réagissait peu – voire pas du tout – aux blagues (somme toute prévisibles) du quatuor.  

Infoman 2019  

<i>Infoman 2019</i>
Photo courtoisie, Le petit Russe
Infoman 2019

1 960 000 téléspectateurs  

★★★½  

Aucun coup de génie, mais plusieurs bons flashs, comme cette rencontre entre Jean-René Dufort et Katrín Jakobsdóttir, la première ministre de l’Islande, pour souligner « les funérailles les plus importantes de 2019 », celles d’un des glaciers disparus du pays en raison des changements climatiques. L’entrevue avec l’actrice et activiste Jane Fonda s’inscrit également dans cette liste. Autres faits saillants : les broderies de Donald Trump du Tiny Projects Project, Fabien Cloutier qui suggère de fermer Montréal pour travaux de rénovation pendant 1 an pour ensuite demander à Saskia Thuot d’officier sa réouverture en coupant le ruban, et Sylvie Fréchette qui présente le mois de septembre en déclarant : « On m’a dit de vous dire que c’est le mois de septembre. »  

Chez les politiciens, leur attitude avec l’animateur était franchement révélatrice de l’année qu’ils viennent de traverser. Yves-François Blanchet et François Legault étaient détendus et souriants. Le premier ministre québécois a d’ailleurs témoigné d’une belle autodérision en portant un coton ouaté « 90 % des gens sont d’accord avec moi sur mon Facebook ». D’un autre côté, Justin Trudeau paraissait plus réservé – et fatigué – que d’habitude.  

Bye Bye 2019  

<i>Bye Bye 2019</i>
Photo courtoisie
Bye Bye 2019

2 956 000 téléspectateurs  

★★½  

Pas un ratage total, mais pas une bonne édition non plus. Côté positif, bien qu’on s’ennuyait d’Anne Dorval, les « recrues » s’en sont très bien sorties, particulièrement Anne-Élisabeth Bossé. L’actrice était parfaite en Céline Dion lâchée lousse aux côtés d’un Mehdi Bousaidan découragé en Téo Taxi. Le plaisir avec lequel Guylaine Tremblay et Claude Legault s’envoyaient la balle était contagieux, tout comme celui avec lequel Julie Le Breton mordait dans chaque réplique. Le maillon faible de l’émission, c’était les textes, qui manquaient crûment de mordant et d’originalité. Parmi les sketches qu’on aurait coupés au montage, on relève Justin Trudeau en demi-blackface, le vidéoclip des poils et François le miraculeux, tous trop longs et répétitifs pour rien. Enfin, l’ambitieux sketch des Chick’n Swell avec des effets spéciaux créés en temps réel était rempli de belles intentions, mais au final, son making-of présenté dans l’émission des Coulisses du Bye Bye était franchement plus intéressant.  

♦ Les cotes d’écoute sont tirées des données préliminaires de Numéris.