/entertainment/music
Navigation

La trame sonore de Rise of Skywalker est meilleure que le film!

Coup d'oeil sur cet article

Plus que jamais, Star Wars est partout.

En salles, certes, mais aussi sur les boîtes à lunch, les figurines, le service de streaming de Disney et même sur des autocollants accompagnant des bananes.

Bien que le plus récent épisode de l’interminable saga intergalactique divise, sa trame sonore, elle, conforte. 

John Williams – Star Wars: The Rise Of Skywalker
(Original Motion Picture Soundtrack) 

  • ★★★ ½

Que des succès !

Difficile d’envisager le compositeur John Williams comme un fabricant de hits et pourtant. La fanfare lançant la plupart des chapitres de la fameuse Guerre des étoiles est connue de tous et se retrouve évidemment ici. D’autres références aux films précédents – souvent subtiles, fort heureusement – s’y glissent également, mais Williams ne fait pas que dans le recyclage. 

Tout comme le film ou, du moins, ce que ses détracteurs lui reprochent, Williams « s’adapte » à la zeitgeist en proposant une trame sonore « punchée » à l’image de celles des jeux vidéo actuels. Bref, les musiques sont relativement courtes et vont droit au but : émouvoir (ce qui pourrait déplaire aux fans de classique, mais – soyons lucides – ils ne sont pas nécessairement le public visé ici).

Autre point en commun avec la production de Rise of Skywalker : les œuvres offertes par Williams ici sont luxuriantes à souhait. Le compositeur s’entoure de centaines de musiciens et choristes pour le projet et ça s’entend (la ténébreuse Anthem Of Evil en est un bel exemple).

Bien que Star Wars : The Rise Of Skywalker (Original Motion Picture Soundtrack) se prend évidemment mieux avec les images qu’elle accompagne, le film n’est pas essentiel ici ; ce qui témoigne d’une trame sonore endisquée plutôt... forte (excusez-la).

Ariana Grande

★★★ ½

  • k bye for now (swt live)

L’artiste pop surprend en terminant une année déjà bien remplie avec la parution d’un premier album live. Œuvre massive (plus de 30 pièces), k bye for now (swt live) compte également sur la participation de collaborateurs de choix dont Nicky Minaj et Childish Gambino. Outre la réalisation insistant un peu, beaucoup sur les cris de la foule, la première captation d’un concert de l’interprète s’avère satisfaisante et vient couronner une fin de décennie quand même ardue pour Grande. Pour fans surtout, toutefois. 

Sunday Service Choir

★★ ½

Photo courtoisie
  • Jesus is Born

Eh oui. C’est maintenant au tour de la chorale accompagnant Kanye West de lancer son propre album. Tout d’abord, les fleurs : la réalisation est chaleureuse et le collectif, lui, est évidemment bien en voix. Pour le reste : c’est du gospel. Les textes sont donc hyper répétitifs (Jésus est bon, Jésus est grand, on l’aime, etc.), l’effet de surprise post Jesus Is King de Kanye West est définitivement passé et les non-initiés, eux, s’épuiseront sans doute rapidement devant la puissance des voix de la chorale. 

JackBoys

★★★

Photo courtoisie
  • JACKBOYS

À peine un an après la parution du plébiscité Astroworld, son troisième album, le rappeur Travis Scott termine la décennie avec un EP surprise livré entre Noël et le jour de l’An pour son trio JackBoys complété par Sheck Wes et Don Toliver. Bien que la production est nickel, l’œuvre s’avère non seulement en deçà des attentes (le succès critique et populaire d’Astroworld « n’aidant » pas) et les interventions de Scott y sont rares. Bien qu’agréable et prometteur, Jackboys a, au final, des airs de coins coupés en rond. Dommage.

Coup de coeur

Red Velvet

★★★ ½

Photo courtoisie
  • The ReVe Festival Finale

Comme plusieurs mélomanes nord-américains, je m’initie à la kpop depuis quelques années et, succès mondial grandissant oblige, on devra en parler de plus en plus dans nos médias. D’où cette mention de cette compilation de maxis (accompagnés de quelques nouvelles pièces) de Red Velvet, groupe sud-coréen qui compte parmi les projets les plus populaires du genre. Au programme : de la pop un brin bonbon, mais tout de même léchée et captivante. Justement, les amateurs d’Ariana Grande devraient apprécier.