/travel/europe
Navigation

Londres: les écuries de la reine

ÉVA 0104 Souvenirs de voyage
Photo courtoisie, Gilles Proulx Ces statues reproduisent une scène de voyage d’apparat.

Coup d'oeil sur cet article

Les chevaux de la reine ne chôment pas. Ils servent à toutes sortes d’événements d’apparat à Londres. À même le complexe du palais de Buckingham, les écuries appelées Royal Mews, réputées parmi les plus belles du monde, accueillent les visiteurs l’année durant. Lorsque j’y suis allé l’automne dernier, il n’y avait toutefois que deux chevaux, leurs confrères étant en service à l’occasion du changement de la garde.

Ceux que la monarchie intéresse trouvent ici toute une collection de carrosses royaux, dont le Gold State Coach qui sert aux couronnements depuis 1821, et le Diamond Jubilee State Coach, qui a servi au jubilé de la reine en 2012. Si donc Elizabeth survit jusqu’en 2022, elle défilera probablement encore dans ce carrosse pour ses 70 ans de règne. La monarque détient le record du plus long règne en ayant dépassé celui de Victoria.

Le carrosse du jubilé servira-t-il de nouveau en 2022 pour les 70 ans de règne d’Elizabeth II ?
Photo courtoisie, Gilles Proulx
Le carrosse du jubilé servira-t-il de nouveau en 2022 pour les 70 ans de règne d’Elizabeth II ?

Les écuries royales sont tellement propres que l’on pourrait s’y installer par terre pour manger. 

Ce que les guides ne vous diront pas, c’est que c’est là, dans ces écuries, que la princesse Diana a développé une première liaison extra-maritale, avec un palefrenier...  

Magnifiques bêtes

Si comme moi vous adorez admirer les magnifiques bêtes que sont les chevaux, vous aurez la certitude de trouver ici des spécimens parfaits... parce que bien sûr on ne sélectionne pour les Royal Mews que les chevaux au meilleur tempérament et les plus esthétiques.

On m’a expliqué qu’un des chevaux sur place venait d’être ramené ici pour « insubordination » et qu’il était en pénitence. Il s’appelait Rambo. 

Pour éviter la foule, j’y suis allé dès l’ouverture un samedi, à 10 h. Vers midi, déjà, c’était la cohue, surtout des familles.