/lifestyle/family
Navigation

Un vœu de bien-être pour les animaux de compagnie

Maine Coon kitten
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

En début d’année, il y a des résolutions que l’on prend et des vœux que l’on souhaite. J’aimerais émettre un vœu bien simple pour les animaux de compagnie qui nous entourent : que nos animaux reçoivent le plus d’enrichissement possible de leur milieu de vie. Il en va de nous tous pour qu’il se réalise.

Imaginez un instant vivre seul, dans une petite pièce sans porte ni fenêtre avec juste un lit, de la bouffe et une toilette. Vivre entre quatre murs avec très peu de confort, comme dans cet exemple, c’est totalement ennuyeux et malsain, non ? Donc, ajoutons des fenêtres pour voir dehors, suffisamment de place pour avoir un vélo stationnaire et un téléviseur. Est-ce assez ? Non ! Vivement la dépression ! Pour être un peu mieux, il nous faudra aussi un droit d’accès pour aller dehors régulièrement et un peu d’interactions sociales, non ? Ben oui, des amis ! Et un bon livre aussi... 

En un sens, nos animaux de compagnie vivent un peu comme dans cette petite pièce vide. Ils sont tous captifs à un certain degré. Les chats et les chiens attendent le retour de leur maître pour sortir dehors, jouer ou même manger, tandis que les hamsters, les souris, les lapins et les furets passent le plus grand de leur temps en cage. Vous l’aurez compris, il est donc de notre devoir d’offrir à nos animaux de compagnie un environnement des plus « stimulants » et des plus intéressants possible. C’est ce que veut dire le terme « enrichissement du milieu ». L’enrichissement a pour but de diminuer le stress et l’ennui et de maintenir la forme physique et l’acuité mentale de l’animal.  

Trois objectifs

Pour enrichir l’environnement d’un animal, on vise trois choses : stimuler la libre expression de ses comportements normaux, comme, par exemple, la chasse pour les chats ; fournir un environnement qui répond aux besoins précis de l’animal ; fournir un environnement le moins stressant possible. 

Et on y parvient comment ? En leur offrant un endroit adapté à leurs besoins avec suffisamment d’espace pour bouger, pour faire de l’exercice, pour se cacher et pour se reposer. En offrant des jouets adaptés à l’espèce animale, stimulants et variés ainsi qu’en augmentant l’activité physique et les interactions sociales avec les humains et les autres animaux. Il faut aussi passer plus de temps de qualité avec nos animaux et leur offrir la possibilité de côtoyer, s’ils le souhaitent, des congénères de leur espèce. Les animaux en cage doivent pouvoir en sortir régulièrement pour s’épivarder un peu et se divertir.

Chat

Que faire spécifiquement pour votre chat ? Voici quelques exemples. Offrez des jeux variés qui stimulent la chasse et la recherche ainsi que des bols interactifs ; libérez quelques tablettes et offrez des espaces de détente en hauteur. Je vous renvoie à une de mes chroniques dans Le Journal pour plus de détails : « Comment enrichir la vie “intérieure” des chats domestiques ? » (bit.ly/36qgI2M). 

Chien

Que faire pour votre chien ? Augmentez les périodes de jeux avec lui, offrez plus d’activités physiques et des jouets. Je vous renvoie à un texte d’Anima Québec pour plus de détails (bit.ly/2QFRAhD).