/news/politics
Navigation

Les bons coups et les échecs du maire de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Le maire de Québec a mené une cinquantaine de voyages à l’extérieur du Québec depuis son arrivée en poste en 2007. Le Journal a constaté que plusieurs idées et intentions qui ont fusé lors de ces missions ont débouché sur des succès, alors que d’autres sont tombées dans l’oubli. 

Des retombées majeures 

L’anneau de glace 

Photo Courtoisie

Dès 2009, l’un des premiers engagements du maire avait été la construction d’un anneau de glace, une volonté renouvelée en 2010, alors qu’il assistait aux Jeux olympiques de Vancouver. Le Centre de glaces est aujourd’hui en construction. 

Le congrès SportAccord  

Photo Simon Clark

Toujours à Vancouver, le maire avait entamé des démarches pour accueillir le congrès, qui s’est finalement tenu dans la capitale en 2012, avec des retombées estimées à 7 M$. 

Bordeaux fête le vin à Québec 

Photo Agence QMI

En 2010, lors d’un voyage à Bordeaux (ci-dessus), les deux maires Labeaume et Juppé avaient convenu d’organiser la fête des vins à Québec pour célébrer le 50e anniversaire du jumelage entre les deux villes. L’événement se tient tous les deux ans depuis.  

Le retour des Grands Voiliers 

Photo Agence QMI, Daniel Mallard

En 2011, Régis Labeaume a signé, à Toulon, une entente pour recevoir les Grands Voiliers en 2017, un événement qui a permis d’exorciser les mauvais souvenirs de Québec 84. 

La mise en place d’un accélérateur d’entreprises à Québec  

Photo Jean-François Desgagnés

M. Labeaume a visité de nombreux incubateurs d’entreprises à l’étranger, un modèle qui a finalement été implanté à Québec en 2016. Ci-haut, un aperçu du bâtiment qui abrite LE CAMP. 

Le congrès de l’OVPM 2021 

Photo d'archives

En Pologne (ci-dessus) en 2019, malgré un incident diplomatique causé par une déclaration controversée sur la Ville de Vienne, il a réussi à décrocher le congrès 2021 de l’Organisation des villes du patrimoine mondial. 

Des liens tissés 

Photo d'archives

► Des partenariats avec plusieurs villes d’Europe et des États-Unis 

Lafayette, Philadelphie, Bordeaux, Nantes, Rennes, Namur, Saint-Malo : les collaborations entre les villes se sont accrues dans plusieurs domaines. À gauche, le maire à Lafayette en 2016. 

► La fondation du Réseau des villes francophones et francophiles d’Amérique 

Québec est la ville fondatrice, avec Moncton et Lafayette, du Réseau qui compte 150 villes. 

► Des rencontres de maires canadiens sur la sauvegarde des Grands Lacs 

En 2012, la capitale a été l’hôte du congrès de l’Alliance des villes du Saint-Laurent et des Grands Lacs, que le maire avait souhaité à Milwaukee en 2010. 

Des fiascos retentissants 

► Le coffre-fort virtuel 

Lancé à la suite d’une visite en France en 2011, le projet a été un flop et a finalement été abandonné après que la Ville eut englouti 1,5 million $. 

► Le Forum des cultures 

Québec avait décroché le Forum, avec Amman, en Jordanie, mais l’administration Labeaume a reculé. Un demi-million de dollars ont été dépensés dans l’aventure. 

► L’étude sur le covoiturage, qui n’a finalement jamais été commandée 

Au retour de Los Angeles, en 2014, le maire voulait commander une large étude sur le covoiturage. Celle-ci ne sera finalement jamais commandée à un sous-traitant. 

► Almerys à Québec 

Québec devait devenir le paradis des bunkers de données, avec l’arrivée de la filiale du géant français Orange. Après une longue saga, le projet a été abandonné. 

Des projets en suspens  

► Le miroir d’eau 

Régis Labeaume avait été emballé en 2010 par le miroir d’eau de Bordeaux et voulait en aménager un à l’hôtel de ville. L’infrastructure n’apparaîtra que dans les prochains mois sur la promenade Samuel-de Champlain. 

► Les circuits touristiques du Réseau des villes francophones et francophiles 

La volonté du maire est de créer des circuits touristiques qui mettent en valeur l’héritage francophone de chaque ville membre du Réseau. Le tout est encore embryonnaire. 

► Le sentier linéaire le long du fleuve 

De New York, le maire avait exprimé cette volonté, mais la Ville est tributaire de la Commission de la capitale nationale, qui a mis sur la glace son projet de phase 4 de la promenade Samuel-de Champlain en attendant les développements autour du futur troisième lien. 

► Le paiement à l’honneur dans le tramway et l’embarquement par toutes les portes 

L’idée a germé à San Francisco. On verra si la méthode sera adoptée lors de la mise en service du tramway, en 2026. 

Des idées flamboyantes qui ne se sont pas concrétisées 

► Le carrousel 

L’idée de faire venir M. Caramel et son carrousel de Bordeaux est finalement tombée dans l’oubli. 

► La grande roue 

Le manège, qui devait s’inspirer de celui de Bordeaux et être installé en permanence en ville, n’a pas trouvé de place à Québec. 

► La candidature olympique 

Après avoir soufflé le chaud et le froid sur cette idée et avoir fait quelques missions en ce sens, le maire l’a finalement enterrée en 2016. 

► L’hôtel à proximité de l’amphithéâtre 

À Pittsburgh, le maire avait imaginé un hôtel et un stationnement étagé près de l’amphithéâtre, que la Ville voulait construire. Aucun projet n’est en cours. 

► L’aide promise à la caserne de pompiers de Port-au-Prince 

La Ville a déniché les fonds et les partenaires, mais les problèmes de titres de propriété en Haïti ont eu raison du projet. 

► L’embauche d’un crieur public 

Idée inspirée de la Ville de Charlottetown, qui a son propre crieur. Un tel personnage n’a pas vu le jour à Québec. 

► Les pistes cyclables colorées 

À San Francisco, le maire avait été charmé par les bandes cyclables de couleur. La Vision cyclable de Québec ne prévoit cependant rien de tel. 

► L’école d’entraîneurs de soccer en collaboration avec Bordeaux 

En 2010, M. Labeaume avait signé des ententes avec la ville jumelle de Bordeaux, mais les entraîneurs bordelais n’ont jamais foulé les terrains de Québec. 

► La course de voitures anciennes Classic Le Mans 

L’enthousiasme de M. Labeaume en Suisse en 2014 n’a pas débouché sur la venue de 450 anciens bolides de course.