/lifestyle/techno
Navigation

Bonne résolution: comment se détacher de son téléphone... sans s’en défaire

Bonne résolution: comment se détacher de son téléphone... sans s’en défaire

Coup d'oeil sur cet article

Il est possible d’utiliser son téléphone intelligent pour effectuer des tâches quotidiennes, tout en supprimant les fonctions et applications qui le transforment en un appareil addictif. 

Il suffit de regarder autour de soi pour constater à quel point les gens sont rivés à leur écran mobile — comme s’il fallait absolument une interface entre eux et le monde pour communiquer ou interagir. 

Des applications de réseau social pour tout et n’importe quoi, une application de rencontre pour trouver l’âme sœur et des applis pour dormir, pour jouer, compter ses calories ou pour regarder des téléséries en ligne. Combien d’applications avez-vous téléchargées dans votre téléphone intelligent? 

Seulement quatre fonctions essentielles 

Pour le site Lifehacker, le professeur de sciences informatiques Cal Newport, auteur du livre Digital Minimalism: Choosing a Focused Life in a Noisy World, a donné à ses étudiants cette recommandation: 

«N’utilisez dans votre téléphone intelligent que ces applications ou activités suivantes: téléphonie, messages textes, cartes numériques et musique.» 

Le courriel peut faire partie de la courte liste, mais à la condition d’en désactiver les notifications de façon à ne les voir que quand vous voulez. 

En deux mots, cette limitation technologique ressemble à la période que nous vivions avant l’ère des réseaux sociaux, des services en ligne et des jeux qui nous poussent dans la dépendance numérique. 

Cette très courte liste peut sembler exagérée, mais on peut malgré tout lui ajouter quelques applis supplémentaires trop utiles pour s’en passer, comme les applis de taxis, de locations de vélos et d’automobiles, de stationnement, de photo et de livres électroniques. 

Un peu de courage... 

Supprimer vos applications de réseau social, vos navigateurs, vos jeux et toutes vos autres applications demandera un bel effort d’abnégation et de courage. 

Cette dose de détoxication vise davantage les applications que vous supprimerez, bien plus que celles que vous conserverez. 

En résumé, gardez à l’esprit de n’utiliser que les applications qui nous rendent la vie plus facile et non celles qui nous aspirent dans un vide sans fin. 

Si vous ne savez pas de quelles applications vous défaire en premier, supprimez les réseaux sociaux, ce sont les plus voraces.