/finance/business
Navigation

Hydro-Québec confie au privé les données des clients de sa filiale Hilo

Les centres d’hébergement des géants du web seront situés au Québec et en Ontario

Hydro-Québec Hilo
photo Courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Les données personnelles des clients de la nouvelle filiale Hilo d’Hydro-Québec seront confiées à des sous-traitants comme Amazon, Google, Microsoft et IBM au Québec et en Ontario, a appris Le Journal.

Contrairement aux données personnelles de ses clients actuels qui sont hébergées sur ses propres serveurs, Hydro-Québec a décidé de confier au privé la gestion informatique de sa nouvelle division Hilo.

«Ces données sont hébergées au Québec et en Ontario avec les critères de sécurité les plus élevés», a indiqué un porte-parole d’Hydro-Québec, Cendrix Bouchard.

Maison intelligente

Hydro-Québec refuse toutefois de dévoiler les noms des entreprises qui hébergeront les données personnelles de ses clients de sa division Hilo.

Une source bien au fait du dossier a toutefois précisé que des géants du web font bel et bien partie des entreprises retenues et courtisées par la société d’État.

La nouvelle filiale Hilo prévoit offrir dès ce printemps aux Québécois différents outils technologiques pour mieux consommer l’électricité dans un concept de maison intelligente. 

Quelque 3,5 millions de clients résidentiels de la société d’État sont dans la mire d’Hilo. 

Cette filiale prévoit vendre aux clients d’Hydro-Québec des solutions comme des thermostats intelligents via une plateforme numérique assortie d’un «coach énergétique» afin d’optimiser leur consommation.

Hydro-Québec soutient que les données des clients de la filiale Hilo seront fragmentées, «ce qui permet d’anonymiser les données sensibles qui sont également encryptées», a fait valoir le porte-parole de la société d’État.

Des joueurs actifs

Alors que le gouvernement du Québec s’apprête à confier au secteur privé la gestion de ses données informatiques, de nombreux géants du web sont très actifs en coulisse.

Amazon, qui détient au Québec d’importants centres de données par sa filiale Amazon Web Services (AWS), a embauché de nombreux lobbyistes pour offrir au gouvernement Legault ses solutions en infonuagique.

Québec souhaite toujours confier au privé les informations hébergées au sein de ses 457 centres de traitement de données informatiques situés en sol québécois.

De nombreux experts informatiques craignent qu’une telle décision mette en péril la vie privée des Québécois, surtout si un contrat était donné à une firme américaine comme Amazon, Google ou IBM.

Les lois américaines comme le Patriot Act et le Cloud Act ont été évoquées alors qu’elles donneraient des pouvoirs exceptionnels au gouvernement de Donald Trump, lui permettant d’examiner nos données en invoquant le prétexte de la sécurité nationale.

  • Actuellement, plus de 1000 clients d’Hydro-Québec testent les services proposés par Hilo à Montréal, à Québec, à Trois-Rivières et à Gatineau.

Filiale Hilo d’Hydro-Québec

  • Nombre de clients ciblés : 3,5 millions
  • Service : « coachs » énergétiques
  • Technologie : domotique intelligente
  • Buts : dégager des profits et gérer la demande d’électricité au Québec