/sports/hockey/remparts
Navigation

Les Remparts encaissent un revers de 2 à 1 face à l’Océanic

Coup d'oeil sur cet article

Les Remparts de Québec ne sont pas les seuls à compter sur de jeunes joueurs de 16 ans ayant déjà un impact dans la LHJMQ, l’Océanic de Rimouski en a aussi! Le 19e but en 32 matchs de l’attaquant recrue Zachary Bolduc a permis à la formation rimouskoise de l’emporter 2 à 1, jeudi soir, au Centre Vidéotron.  

Le choix de première ronde de l’équipe au dernier repêchage a soutiré la rondelle à Aleksei Sergeev à la ligne bleue des Diables rouges avant de battre Tristan Côté-Cazenave d’un tir puissant et précis du côté de la mitaine, en début de troisième période.   

Utilisé sur le premier trio de l’équipe en l’absence d’Alexis Lafrenière et de Dmitry Zavgorodniy, Bolduc semble déjà s’être implanté comme une menace offensive dans la LHJMQ, ce qui ne surprend pas nécessairement l’entraîneur Serge Beausoleil.   

«On l’avait vu au camp d’entraînement et on savait qu’il était pourvu de belles capacités offensives. Bien franchement, je suis très content de ce qui lui arrive», a-t-il mentionné, saluant au passage le travail des Remparts, qui «étaient sur la rondelle, ce qui nous a compliqué la tâche.»   

EFFORT SATISFAISANT  

Dans le camp des Remparts, on soulignait le positif malgré la défaite.   

«On a limité les grosses chances de marquer. On a donné beaucoup de tirs (36), mais ce n’était pas des tirs aussi dangereux que d’habitude. Ce n’est pas le résultat escompté, mais contre une équipe comme Rimouski qui vient d’aller chercher des gros joueurs comme Justin Bergeron, on a prouvé au monde du hockey qu’on peut rivaliser avec n’importe qui et qu’on s’en va dans la bonne direction», estimait le gardien Tristan Côté-Cazenave, qui a probablement joué son meilleur match depuis qu’il est débarqué avec les Remparts.   

Même son de cloche pour Patrick Roy.   

«C’est sur qu’on sort un peu amer (de la rencontre) parce qu’on n’a pas trouvé une façon de gagner ce match-là. Mais en même temps, c’est de cette façon-là qu’il faut jouer. On doit faire attention dans notre approche avec les joueurs. Non, on ne veut pas apprendre à perdre, mais on doit aussi reconnaître la performance de l’équipe et c’est le type de hockey que nos partisans veulent voir.»   

CARON BLESSÉ  

Les Remparts ont perdu les services de Thomas Caron en deuxième période. L’attaquant de 19 ans a joué de malchance lorsqu’il a été frappé par Nicolas Guay, alors que la porte du banc des Remparts était ouverte.    

Sa fesse gauche a semblé encaisser le choc et, même s’il est parvenu à faire quelques présences par la suite, il a dû retraiter au vestiaire avant la fin du second tiers et il n’est pas revenu au jeu par la suite.   

Patrick Roy n’était pas en mesure de donner une mise à jour sur son état de santé, qui sera vraisemblablement réévalué quotidiennement.   

Les Remparts recevront la visite des Foreurs de Val-d’Or au Centre Vidéotron demain, puis se rendront à Sherbrooke pour y conclure leur week-end avec un affrontement contre le puissant Phœnix.   

L’Océanic voit la lumière au bout du tunnel  

L’Océanic de Rimouski traverse une période creuse, lui qui compte trois victoires à ses 11 derniers matchs, ce qui n’empêche pas l’entraîneur-chef de l’équipe, Serge Beausoleil, de voir l’avenir avec optimisme.   

On peut le comprendre : son joueur vedette Alexis Lafrenière est de retour du Championnat mondial de hockey junior et il rejoindra ses coéquipiers vendredi en vue des matchs du week-end, le gardien partant Colten Ellis a repris l’action jeudi après avoir raté plus de deux mois d’activité et le partenaire de trio de Lafrenière Dmitry Zavgorodniy est à une ou deux semaines d’un retour au jeu.   

«C’est la loi de la gravité, a imagé Beausoleil pour expliquer la séquence difficile de son équipe récemment. Un moment donné, quand on a des gars dans les mauvaises chaises, ça peut faire pour quelques semaines, mais pendant un ou deux mois, ça finit par te rattraper. Ça fait du bien d’avoir de gros morceaux de retour.»   

En plus des retours prévus, Beausoleil a ajouté quelques éléments importants à son équipe lors de la dernière période des transactions, dont le défenseur Justin Bergeron, acquis des Huskies de Rouyn-Noranda en retour d’Alexis Brisson et de cinq choix au repêchage, dont un de premier et deux de deuxièmes tours.   

«C’est un joueur qui excelle et qui amène beaucoup de maturité. Il a gagné la Coupe Memorial au sein du premier duo de défenseurs des Huskies à gauche de Noah Dobson. Il amène de l’expérience dans notre équipe. Ce n’est pas un gars qui parle beaucoup, mais les gars l’ont regardé lors de son premier match de notre équipe et ils ont fait : “oh, c’est comme ça que ça se joue le hockey!”».   

COXHEAD AUSSI  

Parmi les autres acquisitions d’importance, il faut noter celle d’Andrew Coxhead que Beausoleil a obtenu des Remparts en retour de Cole Cormier et d’un choix de première ronde en 2021.   

«Ça faisait longtemps que j’essayais de faire son acquisition, mais il fallait que les astres soient alignés. C’est un gros centre qui joue bien partout. On peut l’utiliser en avantage numérique en raison de son bon lancer du poignet et il pivote déjà notre première unité en désavantage numérique.»   

2
1
Première période
1-Rim: Nicolas Guay (18) (Inniss, Coxhead) 4:44 2-Qué: Aleksei Sergeev (4) (Gagnon, Kielb) 12:24
Punitions: Belliveau (Rim) 6:49, Sergeev (Qué) 15:31, Verreault (Rim) 17:01.
Deuxième période
Aucun but.
Punitions: Champagne (Qué) 14:43, Bergeron (Rim) 18:41.
Troisième période
3-Rim: Zachary Bolduc (19) (Sans aide) 4:03
Punitions: Gaucher (Qué) 7:04, Gagnon (Qué) (inc.) 20:00.
Tirs au but
Rimouski 11 - 13 - 12 - 36 Québec 14 - 8 - 7 - 29
Gardiens:
Rim: Colten Ellis (G, 10-3-1) Qué: Tristan Côté-Cazenave (P, 9-17-3)
Avantages numériques:
Rim: 0 en 3, Qué: 0 en 3
Arbitres:
Pascal St-Jacques, Jonathan Trudel
Juges de lignes:
Christophe Bélair, Philippe Pilon
ASSISTANCE:
8 111