/entertainment/music
Navigation

Québec recevra un festival de heavy métal féminin

Within Embers
Photo courtoisie Le groupe de Québec Within Embers et sa chanteuse Vanessa Martel seront de la première édition du FestEvil.

Coup d'oeil sur cet article

Les filles seront les vedettes d’un nouveau festival de musique heavy métal qui sera présenté à Québec, le 6 mars, en marge de la Journée internationale des femmes.  

C’est l’avocat Didier Samson, lui-même musicien au sein de la formation death métal The Flaying, qui a eu l’idée de cet événement, baptisé le FestEvil.    

<b>Didier Samson</b><br />
Organisateur de FestEvil
Photo d'archives, Stevens LeBlanc
Didier Samson
Organisateur de FestEvil

Sept groupes québécois, dont deux de Québec, défileront ce soir-là sur la scène du D’Auteuil : Your Last Wish, Valfreya, Sanguine Glacialis, Merkabah, Uriel, Within Embers et Fall Of Stasis.    

Leur particularité : tous sont menés par une chanteuse. Oreilles sensibles, soyez prévenus, elles n’ont vocalement rien à envier à leurs collègues masculins, assure Me Samson.    

«Il y en a qui vont tout arracher dans la place», prédit-il.    

Pas juste pour les gars  

Pourquoi un festival de métal féminin? «Elles ont quelque chose à apporter à la scène métal», estime Me Samson.    

Il espère que son FestEvil donnera le goût à de jeunes filles de se lancer dans le métal.    

«Si tu es une jeune musicienne qui a envie d’en faire, mais que tu penses que c’est un monde de gars, détrompe-toi. Va voir le show, va voir les filles crier, jouer du violon et de la basse.»    

Autre argument en faveur du métal avancé par Me Samson : l’hypersexualisation n’y a pas sa place. C’est la musique qui prime.     

«Contrairement au hip-hop ou à la pop, les filles ne sont pas là parce qu’elles ont de gros seins ou qu’elles sont belles.»    

Deuxième édition en préparation  

Sans même savoir s’il fera salle comble, Didier Samson prépare déjà une deuxième édition pour 2021. «J’ai déjà reçu des soumissions de trois bands.»    

Dans l’avenir, il souhaite attirer des artistes de l’extérieur du Québec. Il se dit aussi ouvert à promener son FestEvil ailleurs en province. Sa seule exigence est qu’il devra toujours y avoir au moins une fille au sein de chaque groupe participant.    


♦ Les billets sont en vente : 15 $ à l’avance et 20 $ à la porte.