/sports/fighting
Navigation

Gala reporté pour GYM

Une autre tuile tombe sur la tête d’Yvon Michel

Marie-Eve Dicaire
Photo d'archives, Pierre-Paul Poulin Yvon Michel

Coup d'oeil sur cet article

Le promoteur Yvon Michel connaît un début d’année assez mouvementé. Après avoir été convoqué à une audition par la Régie des alcools, des courses et des jeux, on a appris qu’il a été obligé de reporter son gala du 8 février au Casino de Montréal. 

• À lire aussi: Enquête sur la présence de Hells à un gala de boxe  

• À lire aussi: «On n’a rien à se reprocher» – Yvon Michel  

La soirée de boxe est remise au 21 mars. Une mésentente entre le Groupe GYM et les dirigeants du Casino au sujet du produit offert aux amateurs est à l’origine de cette décision. 

« Ils avaient un problème avec le volet amateur de ma carte. Ça ne cadrait pas avec leur politique, a souligné Yvon Michel. Ils ne voulaient pas ouvrir la porte du Casino aux amateurs. Ils craignaient un effet boule de neige par la suite.

« On est en train d’évaluer le dossier. Par contre, on se rend compte que ça va être difficile à réaliser sur le plan logistique. »

Le Casino pas intéressé

Les dirigeants du Casino de Montréal ont confirmé les propos de Michel par courriel. 

« Dans ses murs, le Casino agit à titre de commanditaire ou de partenaire dans des événements de boxe impliquant exclusivement des boxeurs professionnels, a souligné le porte-parole de Loto-Québec, Renaud Dugas. Ce n’était pas le cas de ce gala (boxeurs amateurs non rémunérés). 

« Toutefois, pour accommoder le promoteur, le Casino lui a offert de tenir quand même son gala au Cabaret, mais sans que le Casino y soit associé. Le promoteur a décliné l’offre. »

Dugas assure que cette décision n’a rien à voir avec une plainte déposée par un autre promoteur ou une personne du milieu des sports de combat. 

Le 29 novembre, GYM a annoncé sa série de cinq galas au Casino de Montréal en 2020. On annonce également qu’un volet amateur, en collaboration avec Boxe Canada, sera inclus dans chaque événement. 

Le tout devait être confirmé lors d’une conférence de presse pendant les dernières qualifications olympiques, mais l’événement fut annulé. 

Michel a tenu à préciser que le report de son gala était indépendant de son audition devant la Régie, qui aura lieu les 18 et 19 février.