/finance/business
Navigation

Hydro-Québec signe un contrat de 20 ans avec le Nouveau-Brunswick

La société d’État vendra 47 térawattheures (TWh) d’électricité à la province voisine d’ici 2040

Hydro Québdec
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

La signature d’un contrat de vente d’électricité avec le Nouveau-Brunswick devrait rapporter à Hydro-Québec un peu plus de 2 milliards $ sur 20 ans. 

La société d’État a dévoilé vendredi une entente annuelle de 100 millions $ pour vendre un bloc de 47 térawattheures (TWh) au cours des 20 prochaines années à Énergie NB. 

« Nous sommes ravis de contribuer aux approvisionnements en énergie propre du Nouveau-Brunswick pour les deux prochaines décennies », a fait valoir le PDG d’Hydro-Québec, , lors d’un point de presse à la centrale hydroélectrique de Mactaquac, près de Fredericton. 

Annuellement, Hydro-Québec prévoit écouler sur le réseau électrique du Nouveau-Brunswick environ 2,35 TWh d’électricité. Un térawattheure peut alimenter 50 000 maisons. 

  • ÉCOUTEZ la chronique économique de Pierre Couture à QUB Radio:

L’achat de ce bloc d’électricité par le Nouveau-Brunswick s’ajoute aux approvisionnements fournis déjà par Hydro-Québec au réseau électrique néo-brunswickois. Énergie NB achète de l’électricité du Québec depuis 2012. 

L’an dernier, près de 7 % des exportations d’électricité d’Hydro-Québec ont trouvé preneur au Nouveau-Brunswick.  

Éric Martel lors du dévoilement du Plan stratégique 2020-2024 d’Hydro-Québec, à Montréal en décembre dernier.
Photo Pierre-Paul Poulin
Éric Martel lors du dévoilement du Plan stratégique 2020-2024 d’Hydro-Québec, à Montréal en décembre dernier.

Partage d’expertise 

Hydro-Québec et Énergie NB ont également convenu de partager leur expertise. 

Hydro-Québec participera à la réfection de la centrale hydroélectrique de Mactaquac. La durée de vie utile de cette centrale tire à sa fin et l’expertise d’Hydro-Québec sera mise à contribution pour la rénover.  

Énergie NB entend prolonger l’utilisation de la centrale de Mactaquac jusqu’en 2068. 

Les deux parties prévoient également ouvrir les discussions pour la construction de nouvelles interconnexions de transport d’électricité entre le Québec et le Nouveau-Brunswick. 

Au cours des prochaines années, Hydro-Québec dit avoir plus de 40 TWh dans ses réserves pour conclure des ventes sur les réseaux électriques voisins, assez pour alimenter annuellement plus de 4 millions de foyers. 

En 2010, Hydro-Québec, sous la direction de ThierryVandal, avait annoncé l’achat d’Énergie NB. Cette transaction avait par la suite été annulée en raison d’une vive opposition au Nouveau-Brunswick.