/news/society
Navigation

Un expert pourfend la pseudoscience de l'actrice Gwyneth Paltrow

Gwyneth Paltrow
Photo AFP Gwyneth Paltrow

Coup d'oeil sur cet article

L’entreprise Goop, qui se spécialise dans le bien-être et qui a été fondée par Gwyneth Paltrow, s’est attiré de vives critiques de la part d’un scientifique, jeudi, à QUB radio. 

Invité à commenter la sortie du documentaire The Goop Lab, offert sur Netflix le 24 janvier prochain et mettant en vedette l'actrice oscarisée, le biologiste moléculaire Jonathan Jarry a mis le public en garde contre le contenu pseudo-scientifique que l'on retrouve sur la plateforme. 

«Je ne sais pas qui est en charge de la programmation sur Netflix ou s’ils ont un biais qui fait en sorte qu’ils vont acheter ces propriétés-là, qui sont pseudo-scientifiques, mais, malheureusement, un peu n’importe qui peut faire un documentaire ces temps-ci, acheter quelques caméras et aller interroger des pseudo-experts. Des fois, c’est des gens qui sont des docteurs et qui ont des opinions qui sont complètement à l’extérieur du consensus scientifique [...] en ignorant toutes les études qui viennent déconstruire ce qu’on dit», a expliqué M. Jarry.  

  • ÉCOUTEZ l'entrevue complète de Jonathan Jarry à QUB radio:    

Celui qui est également membre de l’Organisation pour la science et la société de l’Université McGill est par la suite revenu plus précisément sur le cas de Goop. 

«Goop, c’est une compagnie de bien-être et de train de vie luxueux qui a été créée par cette [actrice]. C’est une compagnie qui vaut 250 millions de dollars US. C’est important de garder ça en tête. C’est vraiment une immense compagnie qui est dédiée à vendre un style de vie exorbitant et, par le fait même, l’illusion qu’en achetant les bons trucs, eh bien, nous aussi, on pourrait ressembler à Gwyneth», a-t-il déclaré. 

Il a précisé que l’un des piliers de la compagnie est la santé holistique, le mieux-être et la médecine douce. 

«Malheureusement, la vaste majorité des idées à ce sujet-là qu’on nous vend par l’entremise de Goop, ça ne fait aucun sens scientifiquement», a affirmé M. Jarry. 

Le biologiste a donné l’exemple des autocollants pour le corps «inspirés de la NASA», censés jouer sur les «fréquences non existantes du corps». «La NASA a dû se prononcer et dire que c’était de la bouillie pour les chats», a-t-il précisé. 

Il a raconté aussi que Goop a déjà vendu un œuf en jade poreux pour que «les femmes se l’insèrent dans le vagin, pour nettoyer leur système reproductif». 

M. Jarry a insisté sur le fait que celui-ci n’a pas besoin d’être «nettoyé de l’intérieur».