/weekend
Navigation

Madeleine Arcand et Maxime Morin: un livre pour adopter le «Slow Living»

Madeleine Arcand Maxime Morin
Photo courtoisie, Avril Franco

Coup d'oeil sur cet article

Parce qu’elles n’en pouvaient plus d’être débordées, de courir d’un endroit à l’autre, de vivre des matins stressants, de travailler tard le soir et de manquer de temps pour prendre soin d’elles et de ceux qu’elles aiment, Madeleine Arcand et Maxime Morin ont décidé d’adopter le concept du Slow Living. Elles proposent un calendrier de 12 mois pour se reconnecter à l’essentiel dans leur nouveau livre, À Go, on ralentit. 

Concept intéressant, dérivé du Slow Food amorcé il y a quelques années en Italie, le Slow Living invite les gens à repenser le mode de vie effréné du 21e siècle pour ralentir et vivre plus calmement. 

Madeleine Arcand et Maxime Morin, toutes deux mamans, enseignantes de yoga et fondatrices de la compagnie de vêtements de yoga écoresponsables Rose Bouddha, sont considérées comme des pionnières en la matière, au Québec. 

Dans leur livre, elles partagent leurs réflexions sur la vie, la performance, les relations, les contraintes en tous genres, la consommation, l’équilibre mental et physique. Leur conclusion : nous engager dans une course folle nous fait perdre de vue ce qui compte vraiment. 

Il est grand temps de ralentir et de laisser aller la pression... et elles fournissent un mode d’emploi touchant tous les aspects de la vie quotidienne dans leur livre : organisation familiale, gestion du matin stressé/stressant, désencombrement général, alimentation, consommation, relations. 

Elles n’y vont pas par quatre chemins. « On essaie de rester calme à l’intérieur, malgré le tourbillon extérieur », déclare d’entrée de jeu Madeleine Arcand, en entrevue. « Tout le monde est sur les antidépresseurs... je ne compte plus mes amis qui en ont pris ou qui en prennent. » 

« On a commencé le livre parce qu’on a fait le constat que tout le monde était stressé, dans le jus, autour de nous. Être dans le jus, c’est normal tandis qu’être normal et bien dans sa peau, c’est pas normal... ça nous a fait capoter et réfléchir à la vitesse et au mouvement Slow Living », ajoute-t-elle. 

Madeleine et Maxime ont décortiqué les grands principes du Slow Living. « C’est une façon de vivre sa vie en n’étant pas guidés par la performance et la consommation, et ce que ça amène comme anxiété et comme stress. » 

Ce qui les guide : comment veut-on se sentir, ce qui est important pour nous et ce qui fait qu’on se lève le matin. « On va revoir l’ensemble des secteurs de notre vie pour être davantage en concordance avec ce qui est important, vraiment, pour soi. » 

En somme, il faut en faire moins pour vivre plus. « Vivre plus de belles choses, plus de joie, enlever ce que tu peux enlever, qui ne t’apporte pas de joie, de bonheur, et qui crée plus de stress et d’anxiété, pour les remplacer par du temps de qualité pour nourrir ce que tu veux nourrir », ajoute Maxime Morin. 

Deux années d’efforts 

Madeleine et Maxime ont expérimenté le Slow Living. « Ça nous a pris deux ans pour réussir à vraiment ralentir. Nous organiser, que ce soit dans notre travail, dans nos activités, épurer notre emploi du temps. On en a fini des C.A. où l’on était. J’écrivais le journal dans l’école de mes filles : j’ai arrêté ça », ajoute Madeleine. 

« Ça nous a pris du temps pour désencombrer l’agenda. En plus, on a fait une réflexion sur plein d’autres choses, comme notre consommation. » 

Désencombrer leur environnement faisait partie du plan : vider les tiroirs, se débarrasser d’un paquet de choses. « Si tu veux avoir plus de temps, avoir une maison qui n’est pas en désordre, ça t’aide beaucoup ! »  

  • Madeleine Arcand est mère de 4 enfants et enseignante de yoga. 
  • Maxime Morin enseigne la méditation et le yoga. Elle est aussi comédienne, entrepreneure, maman et athlète et coach de niveau international en saut à ski. 
  • Madeleine et Maxime sont les cofondatrices de Rose Buddha, une entreprise de vêtements de yoga écoresponsable.  

EXTRAIT 

À Go, on ralentit, Madeleine Arcand et Maxime Morin, Les Éditions de l’Homme, 288 pages
Photo courtoisie
À Go, on ralentit, Madeleine Arcand et Maxime Morin, Les Éditions de l’Homme, 288 pages

« Trouver votre façon de bouger, c’est un pas important dans votre expérience de slow living, car cela participe d’un tout. En effet, bouger davantage va automatiquement vous donner le goût de bien manger. Quand on vient de faire 60 minutes de yoga, on a rarement envie d’engouffrer un trio hamburger-frites-cola. C’est un cercle merveilleusement vicieux : plus on prend soin de soi, plus on a envie de le faire. Plus on est fier de soi, plus on trouve qu’on mérite de s’accorder du temps et de l’attention. »  

– Madeleine Arcand et Maxime Morin, À Go, on ralentit, Les Éditions de l’Homme