/lifestyle/family
Navigation

Le fabuleux destin de Sam

JM 0112 Animaux
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Sam a sûrement eu un début de vie très difficile au Kosovo. Depuis qu’elle a été adoptée, il y a deux ans, sa vie a changé du tout au tout. Elle est maintenant « traitée comme une reine », par sa propriétaire, Judith Lussier.

1. Quelle est la raison qui vous a poussée à avoir ce chien chez vous ?

J’ai eu un pug pendant 10 ans, et à sa mort, il y a eu un grand vide. C’était difficile. Je passais ma journée à regarder sur Pet Finder pour adopter un nouveau chien. Sam était dans un refuge. On l’avait récupérée du Kosovo. Nous sommes allées la voir et ma blonde, qui avait des doutes sur le projet d’avoir un chien jusque-là, est tombée en amour instantanément avec Sam.

2. Pourquoi êtes-vous plus « chat » ou « chien » ?

J’ai eu des chiens toute ma vie. Je ne pense pas pouvoir vivre sans un chien. Ça fait partie de ma vie. J’organise celle-ci autour d’eux. J’ai aussi eu des chats au début de ma vie adulte, mais je suis devenue allergique.

3. Parlez-nous de cette adoption plutôt spéciale ?

C’est extraordinaire d’adopter une chienne rescapée. Durant sa première année de vie, elle était errante au Kosovo. Là-bas, il y a beaucoup de chiens errants, alors ils sont chassés et tués. J’avais des craintes, car on ne connaissait pas son historique ni les traumatismes qu’elle a pu vivre là-bas, mais au moins j’avais de l’expérience avec les chiens. Je me suis fait confiance. Au final, elle s’est bien adaptée. C’est très valorisant de la voir évoluer positivement avec nous.

4. Comment décrire la personnalité de Sam ?

Elle est très craintive. Il faut comprendre qu’elle a vécu de grands traumatismes au Kosovo. Au début, elle ne nous approchait pas et dormait à l’autre bout de la maison. Il s’est écoulé un an avant que des étrangers puissent l’approcher. Elle avait peur des hommes. Aujourd’hui, ça va beaucoup mieux, mais elle est encore hypervigilante et a toujours certains problèmes de comportement. Elle jappe lorsqu’elle voit des chiens et des gens qui sortent un peu de l’ordinaire. Maintenant, elle est très attachée à nous. Quand on revient à la maison, elle nous accueille comme si nous étions parties pendant toute une vie. Elle nous fait sa « danse de la joie » ! C’est la plus affectueuse du monde ! C’est une chienne très résiliente.

5. Racontez-nous un fait inusité ou particulier concernant Sam.

Elle a très peur des feux d’artifice, des éclairs et des orages. On lui a acheté un Thundershirt. Ça fonctionne à 50 % et elle semble un peu plus calme. Quand un orage se déclare, elle met sa patte sur le Thundershirt, comme pour nous demander de le lui mettre.

6. Quelle est son activité préférée ?

La randonnée pédestre. En forêt, elle est dans son élément. On peut marcher des heures. Elle aime suivre les sentiers. C’est grâce à elle d’ailleurs que l’on a développé un attrait pour ce sport.

7. Qu’auriez-vous aimé savoir avant d’adopter Sam ?

Qu’elle était fugueuse. Au début, on le prenait personnellement. On a fait un test d’ADN et il semble qu’elle aurait quatre sortes de chiens de chasse dans son bagage génétique. Cela explique probablement cette tendance à la fugue. Aussi, j’aurais aimé savoir le contexte dans lequel elle a vécu au Kosovo.

À propos de Judith Lussier

  • Animatrice des soirées Le cabaret des sorcières que l’on peut écouter sur balado.
  • Elle a signé plusieurs textes dans Urbania, Metro et La Presse.