/misc
Navigation

Ça les éloigne du véritable objectif...

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Espériez-vous vraiment une victoire? Rendu là, chaque deux points en banque distance le Canadien de ce qui devrait être son véritable objectif: repêcher au premier rang.  

Comme cette équipe-là est fragile! C'est incroyable à quel point sa confiance tombe à plat tout d’un coup, comme en troisième période, contre un club qui avait joué la veille, à part ça.  

Encore une fois, le match a failli leur échapper. Mais bon, cette séquence devait bien prendre fin un jour. Les gars ont prouvé qu’ils n’ont jamais abandonné leur coach. Ils manquent juste de talent et trop souvent, ça leur joue des tours.  

Mais les Sénateurs, en pleine «vraie» reconstruction, eux, manquent aussi de ressources et ils en ont perdu une 7e de suite.  

Objectif Lafrenière  

Le Canadien ne doit pas attendre à la date limite des échanges pour faire le grand ménage. Tout de suite, et ça presse.   

La seule option logique est de reconstruire et de viser le premier choix au repêchage. Regardez aller les Maple Leafs avec Auston Matthews et Mitch Marner. Regrettent-ils une seule seconde d’avoir démantibulé leur vieille cabane toute croche pour rebâtir à neuf?  

Bien sûr que non.  

Imaginez le scénario. Marc Bergevin qui s’avance au micro, devant un Centre Bell bondé, en juin prochain. Un sourire éclatant accroché au visage, le DG prend la parole: «Le Canadien de Montréal choisit, de l’Océanic de Rimouski...»  

Les partisans sont sur le point d’exploser de joie. Le DG prononce enfin le nom de celui qui, 50 ans après la sélection de Guy Lafleur au tout premier rang du repêchage, représentera le plus grand espoir local à porter l’uniforme du Tricolore. «ALEXIS LAFRENIÈRE!»  

C’est beau rêver, non? De toute façon, que reste-t-il d’autre à attendre de cette misérable saison?   

Le Canadien doit prendre toutes les mesures nécessaires pour avoir le plus de chances possible à la loterie.   

 Ça commence par échanger des gars comme Nate Thompson pour donner beaucoup plus de minutes à Ryan Poehling. Plus de minutes, plus d’apprentissage.   

Carey Price a connu tout un match, et c’est tant mieux si ça peut continuer, sa valeur sur le marché augmentera...