/news/society
Navigation

Le cardinal Ouellet encore opposé aux prêtres mariés

Il a répété son attachement au célibat sacerdotal

Marc Ouellet
Photo d’archives, jean-françois desgagnés Mgr Ouellet en train de saluer des fidèles rassemblés à l’extérieur de la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré, à l’occasion de la fête de Sainte-Anne, en juillet 2018.

Coup d'oeil sur cet article

L’accès à la prêtrise aux hommes mariés fait actuellement débat dans l’Église catholique, mais le cardinal Marc Ouellet y maintient toujours son opposition. 

En octobre dernier, les évêques participant au Synode de l’Amazonie ont proposé que des hommes mariés puissent être ordonnés prêtres dans les 11 pays sud-américains de cette zone. 

Le cardinal Marc Ouellet, préfet de la Congrégation du Vatican, l’un des trois rôles les plus hauts placés autour du pape, a critiqué l’idée. Quelques jours auparavant, il avait d’ailleurs lancé un livre, Amis de l’Époux, Pour une vision renouvelée du célibat sacerdotal, dans lequel il maintient sa position sur la question. 

Des évêques allemands ont aussi montré leur volonté d’aller vers des changements radicaux : normalisation de l’homosexualité, mariage des prêtres et plus grande place faite aux femmes. 

Même si leur synode n’est pas terminé et que leur position finale n’a pas été déterminée, leurs revendications n’ont pas plu à tout le monde au Vatican, notamment à Mgr Ouellet. 

Ferme 

« Les évêques de l’Amazonie partent du fait qu’une grande partie de la population n’est pas servie par des prêtres ordonnés, que l’Église ne peut accomplir son ministère. C’est ce qui les conduit à cette position », estime Gilles Routhier, doyen de Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université Laval. 

Mgr Ouellet n’est pas le seul à tenir au célibat des prêtres, rappelle M. Routhier. Selon lui, le cardinal ne part pas des besoins de ministère en Amazonie, mais davantage du concept du prêtre. 

« Malgré sa position assez ferme, il admet qu’il y a des exceptions. Historiquement, ce n’est pas vrai que tous les prêtres ont été célibataires. Au Moyen-Orient, il y a des hommes mariés ordonnés.  

Le magazine Vida Nueva a rapporté que Mgr Ouellet, qui a œuvré en Colombie, a mis en doute les déclarations de certains évêques qui ne croyaient pas que la culture sud-américaine était compatible avec le célibat. » 

Débat 

Gilles Routhier estime que l’Église catholique vit actuellement une période charnière.  

« Lorsque François 1er s’est adressé aux Allemands, il a dit qu’une Église ne pouvait pas agir en franc-tireur et qu’on doit tous marcher ensemble. Si on avance, ce doit être de manière cohérente et avec les autres. » 

« Tout n’est pas possible demain matin, mais de petits pas demeurent possibles. Le pape doit veiller à maintenir l’unité de l’Église tout en la faisant avancer. Si on dit que maintenir l’unité c’est de ne rien changer, ça ne procurera pas forcément l’unité. » 

« Dans ses vœux de Noël, le pape a dit qu’on est à un changement d’époque. Et que toute institution qui ne change pas se sclérose. Mais il doit y avoir une continuité dans le changement », conclut-il.