/entertainment
Navigation

Ski: bonne conduite sur les pentes

Ski code de conduite
Photo Courtoisie, Mathieu Dupuis

Coup d'oeil sur cet article

Débutons la nouvelle année du bon ski, en se remémorant quelques règles du Code de conduite en montagne, afin d’assurer la sécurité des skieurs. Il est affiché à la billetterie et à la base des remontées des stations de ski et il est essentiel de le garder bien frais en mémoire. 

1. La règle d’or : le contrôle 

Impatients de dévaler les pentes, certains skieurs « montent rapidement en haut de la montagne, plutôt que de se pratiquer plus longtemps sur la pente-école, pour avoir plus de contrôle », constate Josée Cusson, directrice des communications et du marketing de l’Association des stations de ski du Québec (ASSQ). « Si on ne maîtrise pas nos skis ou notre planche à neige, on se met en danger et les autres aussi. On augmente les risques, en n’ayant pas le contrôle de nos skis et de la vitesse », poursuit-elle. 

2. Priorité aux personnes qui nous précèdent 

Parce qu’il est difficile pour les skieurs qui nous précèdent de nous voir en action derrière eux, il est important d’anticiper ce qu’ils vont faire, explique Mme Cusson, pour établir notre trajectoire et notre vitesse en conséquence. C’est une question de respect et de sécurité, tout comme lorsque l’on fait une randonnée à vélo ou que l’on circule en voiture. Ainsi, on évite les situations fâcheuses. 

3. Libérer la piste 

Si un arrêt est de mise au cours de la descente, il est essentiel de le faire sur le côté de la piste plutôt qu’en plein centre, de façon à ne pas nuire aux autres skieurs sur leur lancée. 

4. Aux intersections, priorité aux personnes plus haut 

Céder le passage aux skieurs qui se trouvent plus haut que l’intersection où l’on se trouve, s’assurer d’être bien en vue au moment de continuer sa descente et ne jamais couper un skieur en action, sont des comportements à adopter lorsque deux pistes se croisent. 

5. Aider les secouristes 

Si un sportif se blesse sur les pentes, il est important d’aviser rapidement un secouriste (par texto, en composant le 911 ou en demandant à quelqu’un de rejoindre le personnel à la base de la remontée mécanique), de dévier la circulation au besoin et de placer les skis en croix pour signaler la présence d’un blessé aux autres skieurs. « Comme sur la route, on est tenu d’arrêter et de porter secours », rappelle Mme Cusson. 

6. Non à l’équipement en folie 

Un casque, des skis, des gants ou des bâtons traînant sur la piste étant susceptibles de causer des accidents (en plus de mettre en danger le skieur qui les a perdus), il est préférable de s’assurer que sa planche à neige ou ses skis sont bien fixés, que son casque ne risque pas de se détacher et que les dragonnes des bâtons demeurent bien en place. 

7. Pas de drogue et d’alcool 

8. Respecter la signalisation 

Ces règles semblent naturelles, mais il est encore nécessaire de les répéter. 

9. Prudence dans les remontées mécaniques 

Rester calme dans les remontées mécaniques, écouter les conseils du personnel au moment de s’asseoir dans le remonte-pente, dégager rapidement la piste lors de sa sortie, puis aider les enfants à réaliser ces différentes étapes font partie des comportements à privilégier quand vient le temps de gravir la montagne, pour éviter que des incidents ne surviennent.