/news/currentevents
Navigation

Collision mortelle avec un autobus scolaire: le jeune conducteur venait de fêter ses 22 ans

Un jeune conducteur qui avait travaillé de nuit décède lors d’un violent impact avec un autobus scolaire

Coup d'oeil sur cet article

Un jeune qui venait de célébrer son 22e anniversaire a perdu la vie tragiquement lundi matin lorsque son véhicule a percuté de plein fouet un autobus scolaire, au Lac-Saint-Jean.  

L’incident s’est produit sur la route 169, près de Saint-Henri-de-Taillon, à la sortie d’Alma, à 7 h 30 lundi matin.         

Le train avant de l’autobus a été démoli sous le choc de la collision. Heureusement, la trentaine de jeunes présents à bord n’a subi que des blessures superficielles.
Photo Agence QMI, Roger Gagnon
Le train avant de l’autobus a été démoli sous le choc de la collision. Heureusement, la trentaine de jeunes présents à bord n’a subi que des blessures superficielles.

«L’autobus circulait en direction sud et l’autre véhicule en direction nord. Pour une raison qui est toujours inconnue, ce dernier a dévié de sa voie », explique le porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ), Stéphane Tremblay.       

Bien que les autorités aient constaté que la chaussée «n’était pas sur l’asphalte», aucune hypothèse n’est priorisée pour l’instant.       

Coincé  

  

Il ne reste pratiquement rien du véhicule que conduisait Dave Tremblay, détruit sous la force de l’impact.
Photo Agence QMI, Roger Gagnon
Il ne reste pratiquement rien du véhicule que conduisait Dave Tremblay, détruit sous la force de l’impact.

Les pinces de désincarcération ont été nécessaires pour extirper le conducteur du véhicule endommagé, dont le décès a été constaté sur place.       

Photo Agence QMI, Roger Gagnon

Il s’agit de Dave Tremblay, un jeune homme de 22 ans originaire de Saint-Henri-De-Taillon. Il était seul à bord de sa voiture et rentrait du travail.        

Dave Tremblay est décédé dans un accident de la route lundi matin près d'Alma, au Lac-Saint-Jean.
Photo Facebook
Dave Tremblay est décédé dans un accident de la route lundi matin près d'Alma, au Lac-Saint-Jean.

Les passagers de l’autobus étaient sous le choc.       

«Ça s’est passé vite. Ça a fessé et tout le monde est tombé. Quand on s’est relevé, on s’est tous demandé ce qui s’était passé», raconte à TVA Nouvelles une jeune fille qui était à bord du transport scolaire.       

La route 169 a été fermée, en avant-midi, dans les deux directions pour permettre aux enquêteurs d’analyser la scène et d’établir les circonstances de l’accident.       

Soutien psychologique  

La trentaine de jeunes du secondaire qui se trouvaient dans l’autobus n’ont souffert que de blessures superficielles. Ils ont tout de même été transportés à l’hôpital d’Alma pour une évaluation.       

«L’hôpital a ouvert un local au sixième étage où tous les élèves ont ensuite été regroupés. Une équipe psychosociale de cinq ou six professionnels a été mise sur pied pour soutenir les élèves et leurs parents», assure la conseillère en communication de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean, Véronique Leclerc.       

Les passagers de l’autobus accidenté, le n° 150, sont des étudiants de l’École Jean-Gauthier, de l’École secondaire Camille-Lavoie, du Pavillon Wilbrod-Dufour et du Pavillon Damassa-Boulanger.       

«Les parents ont rapidement été avisés. Ils ont pu se rendre à l’hôpital pour s’assurer du bien-être de leur enfant», affirme Mme Leclerc, qui soutient que les communications constantes ont permis de désamorcer le stress de la situation.       

– Avec la collaboration de l’Agence QMI  

«À 22 ans, il avait la vie devant lui» – sa mère  

Les proches de Dave Tremblay, qui n’était qu’à quelques minutes de chez lui lorsqu’il a perdu la vie, sont totalement bouleversés. La veille, ils s’étaient réunis pour souligner son anniversaire.       

  

Dave Tremblay et sa conjointe Sherley-Ann Simard.
Photo Facebook
Dave Tremblay et sa conjointe Sherley-Ann Simard.

«Dimanche, on était allé souper chez ses parents, et son frère aussi était là. On était en famille pour sa fête», raconte sa conjointe, Sherley-Ann Simard, au Journal.       

Le jeune homme avait travaillé toute la nuit chez Produits Forestiers ARBEC, à l’Ascension-de-Notre-Seigneur, qui se trouve à un peu plus de 15 minutes de chez lui à Saint-Henri-de-Taillon. Il devait rentrer à 7 h du matin.       

«Quand je me suis réveillée, à 8 h 30, il n’était pas là. Je l’ai appelé, mais il ne répondait pas. C’est quand je suis passée devant la maison de ses parents et que j’ai vu les voitures de police que j’ai compris», explique-t-elle.       

L’accident s’est produit à seulement 2 ou 3 minutes de sa résidence.       

Dévastée  

  

Lynda Tremblay, mère de la victime
Photo Facebook
Lynda Tremblay, mère de la victime

Totalement dévastée par la perte de son fils, Lynda Tremblay s’est effondrée lorsqu’elle a appris la nouvelle.       

«On a soupé avec lui dimanche, il était tellement content de sa fête avec nous... Ce n’est pas normal quand un enfant meurt avant ses parents. Surtout à 22 ans, il avait la vie devant lui.»       

Dave était un jeune homme souriant, heureux et rieur qui avait des projets plein la tête, notamment avec sa conjointe, témoigne sa mère.       

«Profitez des gens que vous aimez le plus souvent possible pendant qu’il est encore temps», souffle-t-elle.       

Vague d’amour  

D’anciens coéquipiers et entraîneurs de football du Pavillon Wilbrod-Dufour et du Collège d’Alma, où la victime a étudié, ont rendu hommage lundi à Dave Tremblay.       

«Je n’ai plus de mots. C’était un ami, un exemple, un excellent joueur, un compatriote et un frère. Le mot humain prenait tout son sens avec toi, mon pote ! Repose en paix, tu vas me manquer», écrit Tommy Dupéré.       

«Quel choc ce matin d’apprendre cette nouvelle. Courage à vous, ses parents. Jamais je ne vais oublier ce bon gars travailleur et dévoué. Ton coach», indique pour sa part François Carrier.                 

  • Le journaliste Jean Houle était de passage à QUB Radio pour revenir sur cet accident.