/news/provincial
Navigation

Des citoyens de Lac-Beauport furieux de la hausse de taxes de 15 %

Des citoyens de Lac-Beauport furieux de la hausse de taxes de 15 %

Coup d'oeil sur cet article

Plus d’une centaine de citoyens en colère ont vertement critiqué le maire de Lac-Beauport pendant plus de 90 minutes lundi soir, à la suite de l’annonce le mois dernier des hausses de taxes foncières majeures de 13 % à 15 %. 

Initialement prévue pour 30 minutes, la première période de questions devant une salle du conseil bondée n’était pas terminée après 1 h 30. 

 J’ai mon maudit tas de votre gestion. J’ai décidé de parler ce soir. Ça a assez duré!» a notamment lancé le citoyen Pierre Cloutier au maire Michel Beaulieu. 

Le mécontentement du groupe était évident à chaque intervention. «Vos chiffres ne marchent pas. Je comprends pourquoi vous ne nous écrivez pas beaucoup. C’est plein d’erreurs! Lac-Beauport me fait penser à Saint-Augustin avant le maire Juneau», a également affirmé Michel Grenier. 

Au micro, les citoyens exaspérés ont continué de défiler un à un. «À l’Assemblée nationale, si un gouvernement ne pouvait pas répondre aux questions comme vous le faites, il serait défait dans la seconde», a mentionné Nelson Michaud, président du Regroupement citoyen de Lac-Beauport. 

La plupart des dépenses de la municipalité ont été décortiquées : l’eau, le déneigement, la police, les pompiers, la masse salariale, les projets passés et futurs, ainsi que celles du parc des Sentiers-du-Moulin. Sur ce dernier point, une pétition a été lancée afin de demander une enquête. 

«On est l’une des municipalités au Québec qui y goûte le plus. Ça fait mal», a précisé Serge Hamel. 

«Pas le choix» 

Le maire Michel Beaulieu a expliqué dans les moindres détails chaque point de pourcentage de hausse des taxes. Parlant d’une situation «exceptionnelle», il a avoué ne pas être très fier de ce 7e budget livré par son administration. 

«On a décidé de ne pas couper dans les services. On reste une municipalité attractive. C’est une augmentation de taxes pénible pour nous comme pour vous. Non, ce n’est pas un trou noir. On passera la nuit blanche ici s’il le faut», s’est-il défendu devant la foule. 

Depuis l’élection de 2017, le budget de Lac-Beauport est passé de 12,7 M$ à plus de 17 M$. Par ailleurs, la réfection de la Traverse de Laval, l’une des pires routes de la province selon le CAA-Québec, ne débutera probablement pas avant 2021.