/news/provincial
Navigation

La palestre de l’Arpidrome enfin rouverte après des travaux correctifs au toit

L'Arpidrome de Charlesbourg a rouvert ses portes lundi pour de bon.
Photo capture d'écran, Google Maps L'Arpidrome de Charlesbourg a rouvert ses portes lundi pour de bon.

Coup d'oeil sur cet article

Fermée pendant quelques mois en raison d’une déformation aux poutrelles de soutènement du toit, la palestre de l’Arpidrome de Charlesbourg a enfin rouvert ses portes pour de bon, lundi.  

La Ville de Québec a annoncé la bonne nouvelle aux gymnastes qui fréquentent les lieux, par voie de communiqué. Inauguré en avril 2017, le nouveau bâtiment flambant neuf juxtaposé à l’Arpidrome a coûté 9,9 M$. Il avait toutefois dû être fermé de façon préventive, le 29 mars 2019, en raison d’un problème majeur à la structure relevé par des ingénieurs.  

«Une reprise des activités avait eu lieu entre le 25 juin et le 3 novembre, puis la palestre avait dû être fermée à nouveau afin de réaliser une deuxième phase des travaux», rappelle la Ville dans son communiqué.  

Partage des coûts

Les travaux correctifs à la toiture ont été effectués par l’entrepreneur général qui avait obtenu le contrat, à l’époque, pour réaliser la palestre. Il est cependant trop tôt pour conclure que c’est ce dernier qui assumera la facture totale liée à ce chantier imprévu, lequel a forcé le Club de gymnastique Québec et les écoles partenaires à déménager temporairement leurs activités.   

Joint par Le Journal, le porte-parole de la Ville de Québec, David O’Brien, n’a pas été en mesure de préciser les coûts des travaux. «Pour la finalité du dossier, les coûts et les recours possibles, il n’y a pas encore de décision qui a été prise là-dedans. Le dossier est encore en analyse», a-t-il expliqué.