/finance
Navigation

La Fédération des chambres de commerce demande une baisse des charges salariales

Le président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec, Charles Milliard
Photo tirée du site web de la FCCQ Le président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec, Charles Milliard

Coup d'oeil sur cet article

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) a déposé mardi un mémoire dans le cadre des demandes prébudgétaires du gouvernement québécois, souhaitant une baisse des taxes sur la masse salariale.

«Les taxes sur la masse salariale constituent un puissant répulsif à l’embauche, a indiqué par voie de communiqué Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ. Nous demandons donc au gouvernement du Québec de réduire le fardeau global des taxes sur la masse salariale ou, au minimum, de ne plus les augmenter au-delà du niveau de 2019, dans le budget qui sera déposé sous peu.»

La FCCQ a rappelé que le Québec est la province qui paie le plus de charges salariales, qui incluent par exemple les cotisations aux rentes de retraite, à l’allocation d’assurance parentale ou encore à l’assurance-emploi.

Dans son mémoire, la FCCQ défend aussi l’idée d’améliorer la compétitivité des entreprises, en proposant un Régime volontaire d’épargne formation continue, visant à aider les employés à acquérir de nouvelles compétences durant leur carrière, de permettre un meilleur accès des entreprises aux programmes permettant d’acquérir des équipements et des technologies existantes.

«Nous constatons depuis quelques années le retard du Québec en matière de productivité, a expliqué Charles Milliard. L’aspect financier apparaît être un frein majeur à l’investissement en nouvelles technologies pour plusieurs entreprises. Nous proposons d’instaurer des mesures fiscales permettant d’améliorer significativement la productivité des entreprises.»

La FCCQ a aussi plaidé pour une remise en question de la règle du plus bas soumissionnaire dans les contrats publics, afin de soutenir l’innovation et de presser le pas dans la transition énergétique de la province.