/sports/hockey/remparts
Navigation

Un peu de baume au cœur

Les joueurs des Remparts ont fait des jeunes patients heureux mardi au Centre mère-enfant Soleil

Le petit Joe a eu bien du plaisir à glisser en compagnie de l’attaquant Pierrick Dubé.
Photo STEVENS LEBLANC Le petit Joe a eu bien du plaisir à glisser en compagnie de l’attaquant Pierrick Dubé.

Coup d'oeil sur cet article

Sans même chausser les patins, les joueurs des Remparts de Québec ont gagné de nouveaux adeptes qui ne demandaient pas mieux que de recevoir cette visite singulière, mardi, au Centre mère-enfant Soleil. 

Pour la 19e fois de leur histoire, les Remparts ont visité les enfants malades du centre hospitalier du boulevard Laurier pour les aider à oublier leurs souffrances le temps d’un instant.  

Le petit Joe a eu bien du plaisir à glisser en compagnie de l’attaquant Pierrick Dubé.
Photo STEVENS LEBLANC

Après les Raptors de Toronto et le Rouge et Or football, les Diables rouges complétaient le trio d’honneur au CHU en 2019-2020. 

Autographes, photos et cadeaux, les moments d’angoisse ont laissé place aux sourires avec la venue des hockeyeurs de l’équipe de la LHJMQ et de leur légendaire entraîneur, Patrick Roy. 

Hospitalisé à la suite d’un abcès aux ganglions, le jeune Malik Ricard, 5 ans, ne tenait plus en place lorsqu’il a appris que ses joueurs préférés passeraient lui dire bonjour. Il n’a pas mis de temps à tisser des liens avec ses nouveaux potes, se transformant en gardien de but dans une partie de mini-hockey à la cour intérieure, dont il risque de se souvenir pour longtemps.     

Atteinte de l’atrésie des voies biliaires, Maïka Dickner doit faire l’aller-retour entre Rivière-du-Loup et Québec fréquemment avec sa mère Marie-Ève. Patrick Roy leur a apporté un peu de réconfort.
Photo STEVENS LEBLANC
Atteinte de l’atrésie des voies biliaires, Maïka Dickner doit faire l’aller-retour entre Rivière-du-Loup et Québec fréquemment avec sa mère Marie-Ève. Patrick Roy leur a apporté un peu de réconfort.

« Il était le premier arrivé et il avait hâte de les voir, a lancé son père Benjamin Ricard. Il vient de commencer à patiner et il joue au hockey. Hier matin [lundi matin], il n’avait pas d’énergie pour se déplacer. » 

Mini-hockey 

Vêtu du chandail de l’équipe, le capitaine Anthony Gagnon s’est replongé en enfance en se prêtant au jeu en compagnie du petit blondinet. Pour le vétéran attaquant, ce genre d’activité, bien qu’elle puisse être éprouvante par moments, est essentielle et remet les choses en perspective. 

Grand fan de hockey, le jeune Malik Rivard s’est adonné à une partie amicale avec quelques-uns de ses joueurs préférés.
Photo STEVENS LEBLANC
Grand fan de hockey, le jeune Malik Rivard s’est adonné à une partie amicale avec quelques-uns de ses joueurs préférés.

« C’est vraiment important pour nous, a commenté Gagnon, qui vivait l’expérience pour la première fois. Ça nous touche tous. Ces jeunes-là n’ont pas la même chance que nous autres et c’est le fun pour eux. Ça nous fait du bien aussi. On a peut-être tout ce qu’on veut sans s’en rendre compte et c’est dans des journées comme ça qu’on se rend compte qu’on a pas mal tout. » 

Si Patrick Roy a été habitué à redonner au suivant dans les hôpitaux durant sa longue carrière dans la LNH, l’ancien gardien de but demeure toujours aussi touché quand il rencontre des enfants éprouvés par la maladie. Âgé de 11 ans, Arnaud Boisvert-Dufresne, qui a été victime d’une infection à la salmonellose, a pu discuter quelques minutes avec le membre du Temple de la renommée en compagnie de son père Philippe, un fan fini du Canadien et de Roy. 

Le petit Joe a eu bien du plaisir à glisser en compagnie de l’attaquant Pierrick Dubé.
Photo STEVENS LEBLANC

« Il devrait sortir demain [mercredi], alors ça finit en beauté, a avoué le paternel. On n’est pas des connaisseurs, mais il voulait sortir de sa chambre. Je peux vous dire que ses amis étaient contents pour lui qu’ils rencontrent les joueurs des Remparts. » 

Implication dans la communauté 

« Les gens nous en donnent beaucoup dans la ville de Québec, et de s’impliquer dans la communauté, c’est important pour l’organisation et c’est important pour nos jeunes, a poursuivi Roy, lui-même père de trois enfants ainsi que grand-père depuis que sa fille Jana a donné naissance à un petit garçon. Une journée comme celle-là, ça replace les valeurs à la bonne place. »   

Le petit Joe a eu bien du plaisir à glisser en compagnie de l’attaquant Pierrick Dubé.
Photo STEVENS LEBLANC

« Tout événement peut rapprocher les joueurs [...] C’est certain que celui-ci a quelque chose de spécial. Il peut être accrocheur pour certains d’entre eux, qui prennent conscience qu’ils font partie des gens chanceux de la vie. » 

Théo Rochette, qui a disputé neuf parties avec les Remparts depuis son acquisition par les Saguenéens de Chicoutimi, a apprécié le moment. 

« On rend les enfants heureux, ça leur fait plaisir et ça leur fait du bien », a dévoilé l’attaquant canado-suisse.