/news/currentevents
Navigation

Refus de soins: poursuite de plus de 100 000$ d’un ex-détenu

Il poursuit pour plus de 100 000 $ après qu’il s’est vu refuser des soins

Coup d'oeil sur cet article

Un ancien détenu du Centre de détention de Québec poursuit la procureure générale du Québec et le procureur général du Canada pour un peu plus de 100 000 $ après qu’il s’est vu refuser des soins.

En septembre 2012, l’homme était détenu au Centre de détention de Québec (CDQ) lorsqu’il s’est tordu le genou droit en jouant au basketball. 

Amené à l’infirmerie, l’homme n’aurait reçu que des comprimés d’ibuprofène malgré l’enflure importante qu’il présentait. 

« Déchirure méniscale »

Quelques semaines plus tard, un médecin rencontré au CDQ a confirmé que l’homme souffrait d’une « déchirure méniscale ». 

Le transfert du détenu vers un établissement fédéral a toutefois compliqué les choses, tant et si bien qu’il a été « mis sur une liste d’attente » pour obtenir une résonnance magnétique, et ce, « pendant toute la durée de son incarcération ». 

Cause directe

Libéré en 2015, l’homme est retourné au travail, mais, à la suite d’une déchirure complète du ligament croisé, les tests d’imagerie ont révélé une ancienne déchirure « de haut grade » et, pour le médecin qui l’a vu, il ne fait « aucun doute que l’événement initial de septembre 2012 soit en cause directe avec cette déchirure ».