/entertainment/movies
Navigation

Une baisse pour le cinéma québécois

Coup d'oeil sur cet article

Malgré le succès de la comédie Menteur, le cinéma québécois a enregistré une légère baisse au box-office en 2019.

Selon le bilan annuel de l’agence Cinéac publié mardi, les films québécois ont en effet vu leurs parts de marché chuter de 8,2 % en 2018 à 7,6 % en 2019. En termes de recettes brutes, les productions locales ont engrangé 13 380 914 $ dans les salles de la province en 2019, contre 14 259 456 $ en 2018. 

C’est la seconde année d’affilée que le cinéma québécois enregistre une baisse aux guichets, après avoir connu en 2017 sa meilleure année depuis 2009 grâce au succès des comédies De père en flic 2 et Bon Cop, Bad Cop 2

Sortie l’été dernier, la comédie Menteur a été, de loin, le plus gros succès québécois au box-office en 2019. Grâce à une récolte de plus de 5,8 M$ aux guichets, le film d’Émile Gaudreault, mettant en vedette Louis-José Houde et Antoine Bertrand, s’est hissé au cinquième rang des longs métrages les plus lucratifs dans les salles du Québec en 2019, derrière quatre productions hollywoodiennes (Avengers : Phase finale, Le roi lion, Joker et Capitaine Marvel). Menteur a battu au fil d’arrivée plusieurs autres grosses pointures américaines dont Histoire de jouets 4, Spider-Man : loin des siens et Aladdin

Autre film millionnaire

Un autre film québécois – Il pleuvait des oiseaux, de Louise Archambault – a franchi le cap du million de dollars au box-office en 2019, récoltant plus de 1,9 M$ dans les salles de la province. 

Enfin, soulignons que le grand champion de 2019 au box-office québécois a été le film de superhéros Avengers : Phase finale, qui a amassé près de 12 M$ dans les cinémas de la province.