/sports/hockey
Navigation

Zack Kassian ne regrette absolument rien

Zack Kassian ne regrette absolument rien
AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’attaquant des Oilers d’Edmonton Zack Kassian a beau avoir écopé d’une suspension de deux matchs, mais il se sent très à l’aise quant aux gestes qu’il a commis durant le match de samedi contre les Flames de Calgary. 

Kassian a été sanctionné pour s’en être pris à Matthew Tkachuk, qui lui avait asséné de solides mises en échec plus tôt dans la rencontre. Or, le joueur des Oilers n’a guère apprécié ces charges et a répliqué en voulant entamer un combat avec son vis-à-vis. Cependant, Tkachuk a préféré tenter d’esquiver les nombreux coups de poing portés par le numéro 44 d’Edmonton. 

L’agresseur a reçu une double punition mineure à la suite de la séquence, tout en qualifiant le porte-couleurs des Flames de «poltron» pour avoir refusé de se battre avec lui. Aussi, il en a rajouté lors d’un point de presse, mardi. 

«Si c’était à recommencer, je le ferais de nouveau, a-t-il déclaré sans ambiguïté. Quand j’ai discuté au téléphone avec [George] Parros [directeur de la sécurité des joueurs de la Ligue nationale], il m’a expliqué pourquoi le coup de Tkachuk n’était pas salaud. Cela a rendu les choses plus claires dans mon esprit quant à ce que vous pouvez ou ne pouvez pas faire. J’ai mis tout cela en mémoire. Que ce soit propre ou non, quand un joueur effectue deux pas pour vous frapper dans votre angle mort, il faut se défendre; c’est ce qu’on me dit depuis mon passage au niveau midget. Personne ne doit se permettre de faire cela à moi ou à mes coéquipiers. Ces deux coups étaient dangereux.» 

«S’ils étaient légaux, ils restaient prémédités, ce qui est acceptable. Je suis un grand garçon et j’aime le hockey pour hommes. Par contre, si vous jouez ce genre de hockey, vous devez parfois répondre de vos actes.» 

Du soutien

Plusieurs semblent partager l’opinion de Kassian, selon ses dires. Celui-ci a tenu à rappeler le soutien de joueurs à son égard. 

«Je me suis réveillé le jour suivant et j’avais reçu 20 messages textes de gars ailleurs dans la ligue, dont certains que je ne connaissais même pas. Il y avait des anciens et des hockeyeurs actuels, ainsi que des gens travaillant pour différentes équipes. C’est bien de voir beaucoup de personnes me soutenir. Je joue de façon honnête, d’après moi», a-t-il dit. 

Les deux clubs de l’Alberta se retrouveront le 29 janvier.