/finance
Navigation

Contrat de 20 ans: le Nouveau-Brunswick paiera cinq cents du kilowattheure à Hydro-Québec

GEN-ELECTRICITE
Photo d’archives

Coup d'oeil sur cet article

Le Nouveau-Brunswick paiera un prix de départ de cinq cents le kilowattheure acheté à Hydro-Québec au cours des 20 prochaines années.  

• À lire aussi: Hydro-Québec signe un contrat de 20 ans avec le Nouveau-Brunswick  

La signature d’un contrat de vente avec le Nouveau-Brunswick annoncé vendredi dernier devrait ainsi rapporter un peu plus de deux milliards $ à Hydro-Québec d’ici 2040, soit 100 millions $ par année.  

Une source a indiqué au Journal que le prix de départ sera d’environ cinq cents du kilowattheure avec le N.-B., alors qu’une prime d’un cent supplémentaire pourrait s’appliquer. 

Hydro-Québec précise que ce prix de vente est basé sur le prix «spot» du marché de la Nouvelle-Angleterre auquel s’ajoute une prime selon le moment de l’achat.  

Ce prix de vente de base n’inclut pas les coûts de distribution.  

«Cette prime a été fixée de manière à être mutuellement avantageuse pour les deux parties, en comparaison à si Énergie NB achetait aux États-Unis et si Hydro-Québec vendait aux États-Unis», a précisé mercredi la société d’État.  

Les clients d’Énergie NB paient actuellement 11,8 cents du kilowattheure consommé en plus d’une redevance d’abonnement.  

Avec ses contrats de couverture, Hydro-Québec a obtenu 4,4 cents du kilowattheure vendu en moyenne aux États-Unis au dernier trimestre.  

Sans des contrats de couverture, Hydro-Québec aurait touché environ 2,9 cents du kilowattheure exporté aux États-Unis.  

Hydro-Québec soutient que le coût moyen de production d’un kilowattheure sur son réseau revient en ce moment à environ deux cents.   

Déjà un bon client  

Annuellement, Hydro-Québec prévoit écouler sur le réseau électrique du Nouveau-Brunswick environ 2,35 TWh d’électricité. Un térawattheure peut alimenter 50 000 maisons.  

L’achat de ce bloc d’électricité par le Nouveau-Brunswick s’ajoute aux approvisionnements fournis déjà par Hydro-Québec au réseau électrique néo-brunswickois. Énergie NB achète de l’électricité du Québec depuis 2012.  

L’an dernier, près de 7% des exportations d’électricité d’Hydro-Québec ont trouvé preneur au Nouveau-Brunswick.  

Au cours des prochaines années, Hydro-Québec dit avoir plus de 40 TWh dans ses réserves pour conclure des ventes sur les réseaux électriques voisins. Une quantité suffisante pour alimenter annuellement plus de 4 millions de foyers.