/sports/tennis
Navigation

Incendies en Australie: Federer et Nadal font un don de 218 000 $

Archives
AFP Archives

Coup d'oeil sur cet article

Roger Federer et Rafael Nadal ont ensemble fait un don de 218 000 $ lors de matches exhibition mercredi à Melbourne destinés à récolter des fonds pour les victimes des incendies en Australie. 

Aux côtés des superstars du tennis, 39 titres en Grand Chelem à eux deux, de nombreuses autres vedettes de la balle jaune étaient présentes: Serena Williams, Caroline Wozniacki, Novak Djokovic, Naomi Osaka, Petra Kvitova, Dominic Thiem, Coco Gauff, Nick Kyrgios, Stefanos Tsitsipas ou Alexander Zverev. 

Elles ont effectué dans une ambiance potache quelques jeux en double, dans un court au toit refermé sous un ciel de Melbourne pollué par la fumée des incendies. 

Pris à partie cette semaine sur les réseaux sociaux par des écologistes pour sa relation avec son commanditaire, le Credit Suisse, qui, selon eux, a prêté des milliards de dollars à l’industrie des énergies fossiles, Roger Federer s’était engagé à « faire un don ». 

Les activistes, qui appelaient la semaine dernière la vedette suisse à se « réveiller » (#RogerWakeUpNow), ont lancé lundi un nouveau mot d’ordre: « #RogerForClimate », accompagné d’une vidéo dans laquelle des jeunes interpellent le joueur. 

L’Australien Nick Kyrgios, l’un des plus engagés, qui a joué un set contre Federer, a simplement déclaré vouloir « juste (s) » amuser un peu ce soir ». « C’est de l’ordre de l’émotion et j’espère qu’on surmontera ça ». 

Les incendies, qui ont entraîné la mort de 28 personnes selon le bilan officiel, détruit plus de 2000 maisons et brûlé une zone de 100 000 kilomètres carrés (plus grande que la superficie de la Corée du Sud) ont perturbé mercredi les qualifications de l’Open d’Australie, qui ont été retardées. 

Un temps orageux s’est ensuite installé en fin d’après-midi s’accompagnant de fortes précipitations qui ont contraint les joueurs à interrompre leurs matches. 

Ces conditions météorologiques devraient contribuer à éloigner de Melbourne ce nuage de pollution et à laisser place jeudi à un ciel plus clair.  

Mardi, certains joueurs avaient été pris de quintes de toux. La Slovène Dalila Jakupovic, a dû abandonner. Et ceux qui ont été contraints de continuer à jouer dans ces conditions ont protesté. 

Les organisateurs ont pour l’heure écarté un report du premier Grand Chelem de l’année dont le tour principal s’ouvre lundi. Melbourne comporte suffisamment d’installations en intérieur pour disputer le tournoi quoiqu’il arrive. 

Federer et Nadal: des égoïstes selon un joueur canadien

Le joueur de tennis canadien Brayden Schnur ne s’est pas retenu, mercredi, en qualifiant le Suisse Roger Federer et l’Espagnol Rafael Nadal d'«égoïstes» en raison de leur silence concernant les difficiles conditions de jeu aux Internationaux d’Australie.

La fumée dégagée par les intenses feux de forêt en Australie a grandement affecté la qualité de l’air à Melbourne, notamment, où se tient le premier tournoi majeur de la saison.

Les joueurs ont d’ailleurs ressenti les effets de cette situation particulière depuis le début des qualifications.

La Slovène Dalila Jakupovic a abandonné lors de son match de premier tour des qualifications, mardi, après s’être effondrée sur le terrain. La Québécoise Eugenie Bouchard a également eu besoin de conseils médicaux pour poursuivre sa rencontre.

Et Schnur ne s’est pas retenu lorsqu’il a commenté la situation.

«Ça doit venir des meilleurs au monde, a souligné le Canadien à l’Australian Associated Press tel que rapporté par le quotidien britannique "Daily Express". Roger [Federer] et "Rafa" [Nadal] sont un peu égoïstes en pensant à eux et à leur carrière.»

«Ils approchent de la fin et tout ce à quoi ils pensent, c’est leur héritage. Ils ne pensent pas au sport en tant que tel et n’essaient pas de faire ce qui est le mieux pour le sport. Donc, ces joueurs doivent se lever.»

Schnur a d’ailleurs remporté son match de premier tour des qualifications en trois manches devant l’Autrichien Sebastian Ofner.

«Tu ressens une grande sécheresse dans ta gorge, a continué Schnur. C’est 100 % anormal et les joueurs qui souffrent d’asthme ont un grand désavantage.»

Schnur est 103e au classement de l’ATP. Il est la troisième tête de série des qualifications et affrontera au deuxième tour de la phase qualificative le Belge Kimmer Coppejans, 158e.