/finance/business
Navigation

Dure semaine en Bourse pour le fleuron québécois

Coup d'oeil sur cet article

Dans cette chronique hebdomadaire, nous vous proposons un survol des transactions d’initiés dans les entreprises publiques québécoises, les investissements dans les jeunes entreprises d’ici et les analyses de titres d’actions en Bourse.

Le titre de Bombardier a dégringolé de 42 %

Photo Martin Alarie

Les investisseurs ont connu une semaine éprouvante sur les marchés boursiers avec le titre de Bombardier (BBD.B). Le titre du constructeur d’avions et de trains de Dorval a dégringolé de 42 % au cours de la dernière semaine. Bombardier a fait savoir que ses revenus étaient moins importants que prévu, alors que ses liquidités fondent. Bombardier a aussi une dette de 9 milliards $ US qui commence à peser très lourd. Hier, le titre de Bombardier a terminé la séance à 1,12 $, en baisse de 10 cents à la Bourse de Toronto.

Un administrateur de Canada Goose vend

Photo d’archives

Un administrateur du fabricant de manteaux et vêtements Canada Goose (GOOS) de Montréal, Cameron Scott, a vendu un bloc de 69 315 actions le 6 janvier dernier. Les données transmises aux autorités boursières font état de prix de vente moyens à 46,07 $. Le montant des transactions s’élève à plus de 3,1 millions $. Depuis un an, le titre de Canada Goose a baissé de 31 %. Hier, à la Bourse de Toronto, le titre de Canada Goose a terminé à 45 $.

Un administrateur d’Osisko achète

Photo d’archives

Un administrateur de la minière québécoise Osisko Métaux (OM), Robert Wares, continue d’acheter des actions de l’entreprise. Il a acquis récemment 368 500 actions. Le prix d’achat des actions a varié entre 43 cents et 45 cents, indiquent des documents déposés auprès des autorités boursières. Robert Wares est le fondateur et administrateur de la Corporation Minière Osisko. Osisko Metals détient plusieurs participations dans des mines de métaux de base (zinc) au Québec et au Nouveau-Brunswick. Redevances Aurifères Osisko détient 20,5 % du capital-actions d’Osisko Métaux. Hier, le titre d’Osisko Métaux a terminé la séance à 50 cents à la Bourse de Toronto.

Un nouveau PDG chez Reitmans

Photo d’archives

Le détaillant québécois Reitmans a procédé cette semaine à un changement de direction. Stephen F. Reitman a accédé au poste de chef de la direction de l’entreprise. Il conserve également son poste de président. Reitmans détient 586 magasins au pays sous les bannières Reitmans, Pennington, Addition Elle, RW&Co et Thyme Maternité. À la Bourse de Toronto, le titre de Reitmans a terminé hier à 1,14 $.