/sports/football
Navigation

Les Bengals tiennent à parler en premier

Les Bengals tiennent à parler en premier
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Bons derniers en 2019, les Bengals de Cincinnati n’ont aucune intention d’échanger le premier choix au total du prochain repêchage de la NFL. 

C’est ce que rapportait le réseau ESPN, dimanche. 

La formation de l’Ohio a complété sa dernière campagne avec un dossier de 2-14, ce qui représente sa pire fiche depuis la campagne 2002. 

Les Bengals devraient logiquement faire la sélection d’un quart-arrière. Le pivot des Tigers de l’Université Louisiana Stade Joe Burrow est d’ailleurs pressenti pour être le premier joueur à entendre son nom appelé. Celui-ci est d’ailleurs le plus récent vainqueur du trophée Heisman, remis au joueur universitaire par excellence chaque année. 

«Il coche beaucoup de cases sur notre liste», avait d’ailleurs dit l’entraîneur des quarts-arrière des Bengals, Alex Van Pelt, au site internet de sa formation, au début de la semaine. 

En 2019, la pire équipe du circuit Goodell a fait confiance à Andy Dalton et à Ryan Finley pour diriger leur attaque. Le premier était d’ailleurs le quart-arrière partant des Bengals depuis le début de la saison 2011.